PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Revue de Médecine et de Pharmacie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Uptake of Anti rabies vaccine by users of the Anti rabies centre Douala, Cameroon : a descriptive cross sectional study

AA Bita Fouda, G Etapelong Sume, N Essomba, E Nguemne, C Anani, D Mbida, E Ekosso, A Feuhgouo, G Noufack Zambou, J Owona Manga

Abstract


Background: In the absence of post exposure prophylaxis, an estimated 327 000 people would die from Africa  and Asia each year from rabies. In Cameroon, three cases of rabies were confirmed in humans in 2010 with a  case fatality rate of 100%. In the same year there were 20 confirmed cases in dogs. We set out to determine the anti-rabies vaccinotherapy completion rate in 2011 and describe the characteristics of users of the newly created anti-rabies unit in of the International Vaccination Centre Douala (IVCD), Cameroon.

Method: A retrospective study was conducted in February 2012. Every individual who had received at least a single dose of anti rabies vaccine in 2011 and registered in the anti rabies unit of the IVCD was included. Data was  analyzed using Epi Info version 3.5.3 for Windows and Microsoft Office Excel 2007.

Results: Eighty-one users received post exposure prophylaxis and 6 pre exposure prophylaxis. Most of the users were males 48(55.2%), pupils and students 31(35.6%), live in the city of Douala 83(95.4%) and aged less than 31 years 48(55.2%). The time interval between animal bite and receiving the first dose of anti rabies vaccine  ranged from less than 24 hours to 37days. Most of the victims were bitten by dogs 52(64.2%) and had category  II or III exposures. The total vaccinotherapy completion rate was 26(29.9%). The anti-rabies vaccinotherapy completion rate was significantly (P=0.008) lower in students 7(15.9%) compared to non students 19(44.2%).

Conclusion: The completion rate of the 5-dose (post exposure) and 3-doses (pre exposure) anti rabies regimen in the first ever created anti rabies centre in the city of Douala was very low. Users should be proposed the 4-dose regimen for post exposure prophylaxis and new strategies put in place to increase usage and therapy completion.

Key Words: Rabies; anti rabies vaccine; vaccinotherapy; Douala.

 

Introduction: En l'absence de prophylaxie post-exposition, on estime que 327 000 personnes mourraient en Afrique et en Asie chaque année de la rage. Au Cameroun, trois cas de rage ont été confirmés chez l'homme en  2010 avec un taux de létalité de 100%. Dans la même année on rescensaité 20 cas confirmés chez les chiens. Nous avons cherché à déterminer le taux d'achèvement de la vaccinothérapie antirabique en 2011 et de décrire  les caractéristiques des utilisateurs de l'unité anti-rabique nouvellement créé dans le Centre de vaccination   international de Douala (IVCD), Cameroun.

Méthode: Une étude rétrospective a été menée en Février 2012, Chaque individu ayant reçu au moins une dose de vaccin contre la rage en 2011 et enregistré dans l'unité de lutte contre la rage du iVCD a été inclus. Les  données ont été analysées à l'aide du logiciel Epi Info Version 3.5.3 pour Windows et Microsoft Office Excel 2007.

Résultats: Quatre-vingt-un utilisateurs ont reçu la prophylaxie post-exposition et 6 la prophylaxie pré-exposition. La plupart des utilisateurs étaient des hommes 48 (55,2%), les élèves et les étudiants 31 (35,6%), la majorité vivaient dans la ville de Douala 83 (95,4%) et étaient agés de moins de 31 ans 48 (55,2%). L'intervalle de temps entre morsure d'animal et la première dose de vaccin contre la rage variait de moins de 24 heures à 37 jours. La plupart des victimes ont été mordues par des chiens (52%). Le taux d'achèvement de la  vaccinothérapie totale était de 26 (29,9%). Le taux de vaccinothérapie antirabique complet était significatif (P = 0,008), il était plus faible chez les étudiants 7 (15,9%) par rapport aux non étudiants 19 (44,2%).

Conclusion: Le taux de la dose -5 (post-exposition) et de la doses-3 (pré-exposition) contre la rage était très  faible dans le premier centre de lutte contre la rage créé dans la ville de Douala. Les utilisateurs doivent être  proposées au régime 4-dose pour la prophylaxie post-exposition et de nouvelles stratégies mises en place pour accroître l'utilisation et le traitement terminé.

Mots clés: la rage; vaccin antirabique; vaccinothérapie; Douala

 




AJOL African Journals Online