Profil étiologique et morphologique des cataractes congénitales en milieu hospitalier à Mbalmayo, Cameroun

  • C. Domngang
  • Tagnigou H. Chofor
  • E. Matip
  • E. Epee
  • G. Kagmeni
  • AL. Bella
Keywords: cataracte congénitale ; étiologie ; morphologie, rubéole

Abstract

English Title: Etiological and morphological profile of congenital cataracts in a hospital setting in Mbalmayo, Cameroon.

Objectif : déterminer le profil étiologique et morphologique des cataractes congénitales en milieu hospitalier.
Matériels et Méthodes : nous avons mené une étude descriptive rétrospective à l’Hôpital Saint Luc de Mbalmayo. Les dossiers ont été colligés sur la période du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2017. Les critères d’inclusion étaient tout dossier de patient ayant une cataracte observée avant l'âge d'un an. Les étiologies, le type morphologique et le délai de prise en charge ont été analysées.
Résultats : au total, 39 dossiers ont été retenus pour l’étude, soit 49 yeux atteints de cataracte congénitale. La fréquence hospitalière était de 0,07%. L’âge moyen était de 2,7 + 1,3 ans (0-17 ans) avec un sex-ratio H/F de 1,78. La cataracte était majoritairement unilatérale (29/39). Sa morphologie était totale, zonulaire et polaire antérieure dans 18 (36,8%), 13 (26,5%) et 12 (24,5%) des yeux respectivement. Sept (17,9%) enfants présentaient des antécédents familiaux de cataracte congénitale et 2 (5,1%) étaient nés de parents consanguins. Les sérologies toxoplasmose et VIH étaient négatives pour tous les patients testés (n=25) et 4 patients ont présenté une sérologie rubéole positive. L’association entre la consanguinité parentale et la latéralité (p=0,18) ainsi qu’avec la morphologie de la cataracte (p=0,47) était négative. De plus, celle entre la sérologie rubéole et la morphologie de cataracte (p=0,42) était également absente. Le délai de prise en charge de la cataracte après dépistage était inférieur à 1 semaine chez 87,2% des patients.
Conclusion : la fréquence de la cataracte congénitale était faible. La forme unilatérale était la plus fréquente et une sérologie rubéole positive la plus retrouvée. Dans le cadre d’une cataracte congénitale, un bilan familial, maternel et personnel est nécessaire car c’est une cause de cécité et malvoyance évitable et traitable.

Mots-clés : cataracte congénitale ; étiologie ; morphologie, rubéole

Published
2020-07-07
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903