Facteurs explicatifs des maladies hydriques chez les enfants de 0 à 5 ans dans l’aire de santé du dispensaire urbain d’ebolowa - Cameroun

  • Pamela Nana
  • Hermann Ngouakam
  • Innocent Takougang
  • Sylvain Honoré Woromogo
  • Derguedbe Nebardoum
  • Jeanne Hortense Fouedjio
  • Jean Claude Boukou
  • Jesse Antaon
  • Lambert Kitembo
  • Cardorelle Mbika
  • Jean Alfred Mbongo
  • Pierre Marie Tebeu

Abstract

Introduction : Les maladies hydriques sont des troubles de l’organisme liés à l’eau. Elles constituent un problème de santé publique. Elles sont responsables de 60% de la mortalité infantile dans nos pays en développement. Il y a peu d’études dans le Sud Cameroun sur le sujet. L’objectif général était d’étudier les facteurs explicatifs aux maladies hydriques chez les enfants de 0 à 5 ans, dans l’aire de santé du dispensaire urbain (ASDU), à Ebolowa au Cameroun en 2020.
Méthodologie : Il s’est agi d’une étude transversale analytique comparant deux groupes d’enfants (groupe 1 : enfants affectés par les maladies hydriques, groupe 2 : enfants non affectés par les maladies hydriques) au sein de l’ASDU. Elle a duré 21 mois et la période d’étude est allée du 28 Décembre 2020 au 22 Janvier 2021. Nous avons inclus les enfants de 0 à 5 ans, présents dans les ménages dont les parents /tuteurs ont donné leur consentement éclairé. Les enfants ayant souffert de maladies hydriques, les 6 derniers mois, étaient considérés comme affectés. Nous avons pris en compte les carnets de santé et les définitions de cas. L’échantillonnage était probabiliste et en grappes. Grâce à la formule de Kelsey, nous avons obtenu un échantillon de 420 ménages et 566 enfants. Les données ont été collectées à l’aide d’un questionnaire et stockées dans le tableur Excell 2016 et analysées avec le logiciel EPI INFO CDC USA 7.2.2.6. Le calcul des rapports de cote et p value a été fait avec STAT CALC au seuil de significativité de 0,05. Le test statistique utilisé était le test de chi carré de Wald au seuil de significativité de 0,2.
Résultats : Les enfants ayant souffert de ces pathologies avaient un âge médian de 36 mois (24 ; 60). Il ressort que les facteurs explicatifs des maladies hydriques, dans les ménages sélectionnés de l’ASDU, en 2020 chez les enfants de 0 à 5 ans étaient : l’hygiène des mains OR 3,21(1,09 -9,42) p value 0,025. ; faible utilisation de MIILDA (Moustiquaire Imprégnée d’Insecticide à Longue durée d’Action) : OR 10,78 (1,41-81,87.) p value 0,004. L’allaitement alternatif : les maladies hydriques se manifestaient 5 fois plus si l’enfant était sous allaitement alternatif (diarrhée) OR 5,00 (1,42 -17,59) p value 0, 006. Les revenus : dans les ménages avec des revenus déclarés comme étant moins de cent cinquante mille FCFA, la maladie hydrique se manifestait 5 fois plus que chez ceux ayant des revenus mensuels supérieurs OR 5,93(1,93 -17,77) p value 0,003.
Conclusion : Il ressort que cinq facteurs peuvent expliquer les maladies hydriques. Nous proposons de renforcer la sensibilisation des mères/tutrices sur les bonnes pratiques ; également rendre les MIILDA disponibles dans les ménages qui n’en n’ont pas ; enfin accentuer la promotion de la santé concernant la lutte contre les maladies hydriques.

 

English title: Explanatory factors for water-borne diseases in children aged 0 to 5 years in the health area of the urban dispensary of Ebolowa, Cameroon

Introduction: Water-related disorders of the body are a public health problem. They are responsible for 60% of infant mortality in developing countries. There are few studies in South Cameroon on the subject. The main aim was to study the explanatory behavioral factors of waterborne diseases in children aged 0 to 5 years in Ebolowa urban center health area in Cameroon in 2020.
Methodology: This is an analytical cross-sectional study comparing two groups of children (group 1: children affected by waterborne diseases group 2: children unaffected by waterborne diseases). It lasted for 21 months, we included children aged 0 to 5 years of households where parents/guardians gave their consent. On one hand children who were affected by waterborne disease in the last six months were selected. On the other -hand, taking into consideration the health books and the case defined. Sampling was probabilistic and cluster sampling. We obtained a sample of 420 households and 566 children. Data was collected using a questionnaire and analyzed with CDC USA's EPI INFO SOFTWARE 7.2.2.6. The calculation of the odds ratio and p value was done with STAT CALC and the significance threshold of 0.05. The statistical test used was Wald's chi-square test and the significance level of 0.2.
Results: The median age of children suffering from these pathologies was 36 months (24; 60). It appears that the explanatory factors for waterborne diseases in selected households in the urban area in 2020 among children aged 0-5 years were: hand hygiene OR 3.21(1.09 - 9.42) p value 0.025, low use of LLIINs: OR 10.78 (1.41-81.87.) p value 0.004. Water-borne diseases were 5 times more frequent if the child was under alternative breastfeeding (diarrhea) OR 5.00 (1.42 -17.59) p value 0.006.; in households with an income declared as less than one hundred and fifty thousand FCFA, waterborne disease manifested itself 5 times more than in those with a higher monthly income OR 5.93 (1.93 -17.77) p value 0.003.
Conclusion: It emerges that five factors can explain water-borne diseases. These are hand hygiene, breastfeeding behavior, low use of LLIINs, use of latrines and low income. We propose to increase the awareness of mothers/guardians on good practices; also, to make LLIINs available in households that do not have them; and finally, to increase health promotion in the fight against waterborne diseases.

Published
2022-02-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903