https://www.ajol.info/index.php/rmp/issue/feed Revue de Médecine et de Pharmacie 2021-03-09T10:34:24+00:00 Dr. André Omgbwa Eballé andyeballe@gmail.com Open Journal Systems <p>La <em>Revue de Médecine et de Pharmacie</em> is a semestrial publication of the Faculty of Medicine and Pharmaceutical Sciences of the University of Douala. It is destined to the university scientific community, physicians and other researchers in all countries who wish to make known the results of their research. It publishes original articles; case reports; editorials; seminar and congress reports in relation to human health</p> https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204491 Déterminants de la durée prolongée d’hospitalisation chez les nourrissons âges de 1 à 24 mois admis pour bronchiolite aiguë dans trois hôpitaux de Yaoundé 2021-03-05T14:22:33+00:00 Ginette Claude Mireille Kalla kallaclaude@yahoo.fr Yvan Claude Bernard Momo kallaclaude@yahoo.fr Nelly Kamgaing Noubi kallaclaude@yahoo.fr Marcelle Nina Ehouzou Mandeng kallaclaude@yahoo.fr Francisca Monebenimp kallaclaude@yahoo.fr <p><em><strong>English Title: Determinants of prolonged hospitalization in infants aged 1 to 24 months admitted for acute bronchiolitis in three Yaounde hospitals.</strong></em></p> <p><strong>Introduction</strong> : La bronchiolite aiguë est une bronchopathie obstructive virale des voies aériennes inférieures. Généralement&nbsp; secondaire au virus respiratoire syncitial, elle est l’infection respiratoire basse la plus fréquente avant l’âge de 2 ans. Bien que peu létale, environ un quart des patients hospitalisés souffrant de bronchiolite sont souvent sujets à une durée prolongée d’hospitalisation.<br><strong>Objectif</strong> : Identifier les déterminants de la durée prolongée d’hospitalisation chez les nourrissons admis pour bronchiolite aiguë dans 3 hôpitaux de Yaoundé.<br><strong>Méthodes</strong> : Une étude transversale analytique a été réalisée sur une période de 4 mois, dans trois formations sanitaires de la ville de Yaoundé. Les nourrissons âgés de 1 à 24 mois chez qui le diagnostic de bronchiolite aigue a été posé dans chacune des 3 formations sanitaires retenues pour l’étude étaient éligibles. Tous les nourrissons pour lesquels le consentement éclairé parental n’a pas été obtenu, ainsi que ceux sortis de l’hôpital contre avis médical ont été exclus. Les variables sociodémographiques, cliniques,&nbsp; thérapeutiques, évolutives ainsi que les antécédents ont été recueillies. L’analyse des données s’est faite grâce au logiciel SPSS. Notre principal critère de jugement était la durée prolongée d’hospitalisation, définie par une d’hospitalisation supérieure à 4 jours. Le seuil de significativité a été fixé à 5%.<br><strong>Résultats</strong> : La durée moyenne d’hospitalisation était de 4,86 (±2,30) jours. L’âge inférieur ou égal à 6 mois [OR ajusté :8,58(2,43-12,21), p=0,024], l’antécédent de prématurité [OR ajusté :9,99(4,78-21,42), p=0,023] et la détresse respiratoire modérée à sévère [OR ajusté :12,89(5,89-26,01), p=0,017] étaient des facteurs indépendants significativement associés à la durée prolongée d’hospitalisation.<br><strong>Conclusion</strong> : La bronchiolite aigue du nourrisson est un réel problème de santé publique. Elle engendre des urgences pédiatriques et des hospitalisations prolongées induisant des dépenses financières importantes pour les familles et la société. Ainsi, nous&nbsp; recommandons la prise en compte des déterminants identifiés lors de la planification des politiques de santé publique visant à réduire la durée du séjour à l'hôpital chez les nourrissons atteints de bronchiolite aigue.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : Déterminants, Durée prolongée d’hospitalisation, Nourrisson, Bronchiolite aigue, Yaoundé, Cameroun.</p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204447 Lésions endoscopiques chez les cirrhotiques noirs africains 2021-03-09T10:34:23+00:00 A.J.B. Okon okonanassi@yahoo.fr M. Diakité okonanassi@yahoo.fr F. Aké okonanassi@yahoo.fr K.O.C. Koffi okonanassi@yahoo.fr A. Koné okonanassi@yahoo.fr Y. Koulibaly okonanassi@yahoo.fr <p><em><strong>English Title: Endoscopic lesions among black African cirrhotic</strong></em></p> <p><strong>But</strong> : Evaluer les lésions endoscopiques chez les cirrhotiques hospitalisés au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké en déterminant les facteurs prédictifs de ces lésions en vue de renforcer leurs stratégies de prévention.</p> <p><strong>Matériel et méthodes</strong> : étude descriptive et observationnelle monocentrique portant sur 151 patients cirrhotiques hospitalisés au CHU de Bouaké et ayant réalisé une FOGD du 01 janvier 2016 au 31 décembre 2018. Les critères principaux de jugement retenus étaient le diagnostic de cirrhose par les critères clinique, biologique, échographique et endoscopique habituels et le diagnostic des lésions digestives retrouvées à la FOGD. Les varices œsophagiennes, la présence de signes rouges, l’ulcère gastro duodénal, les&nbsp; gastropathies d’hyeprtension portale ont été définis comme étant des lésions significatives. Les critères secondaires de jugement étudiés étaient : les signes cliniques et biologiques, l’intoxication éthylique, L’infection du liquide d’ascite, l’hémorragie digestive haute, le carcinome hépatocellulaire, l’encéphalopathie hépatique, le syndrome hépatorénal et le score pronostic de Child-Pugh. Les facteurs de confusion étaient : Les caractéristiques sociodémographiques, les comorbidités (HTA, Diabète). La différence était significative pour p inférieure à 0,05.&nbsp;</p> <p><strong>Résultats</strong> : La prévalence hospitalière de la cirrhose était de 30,89%. Il s’agissait de 46 femmes (30,5%) et 105 hommes (69%). L’âge moyen des patients était de 48,6 ans. Les motifs de la FOGD étaient la recherche des signes d’hypertension portale (78,81%),&nbsp; l’hémorragie digestive (18,54%), l’anémie (1,99%), et les épigastralgies (0,66%). Les lésions oesophagiennes étaient dominées par les varices oesophagiennes grade 2 et 3 avec ou sans signes rouges dans respectivement 36% et 47,33% des cas. Au niveau de l’estomac et duodénum, prédominaient les lésions de gastropathie d’HTP et l’ulcère gastrique respectivement dans 89,33% et 20% des cas. Le traitement de ces lésions endoscopiques étaient la prescription des bétâ-bloquants et IPP dans respectivement 77,48% et 42,39% des cas. En analyse uni et bivariée, les signes rouges endoscopiques étaient statistiquement liés à l’âge, à l’encéphalopathie hépatique et au saignement digestif. L’ulcère gastroduodénal hémorragique était un facteur péjoratif.</p> <p><strong>Conclusion</strong> : La prévalence élevée et la sévérité des lésions endoscopiques chez le cirrhotique dans nos contextes de pays à faible revenu témoignent des difficultés dans la prise en charge de la cirrhose. En dépit de ces limites, la FOGD doit être systématique chez le cirrhotique pour le dépistage et la prévention des lésions digestives dont certaines (varices oesophagiennes et UGD hémorragiques) sont létales.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : cirrhose, FOGD, varices oesophagiennes, UGD, Bouaké</p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204456 Evaluation par le périotest de la stabilité des implants en titane et en zircone durant la période d’ostéointégration chez un groupe de patients Camerounais 2021-03-08T07:57:34+00:00 Jules Julien Ndjoh ksebolai@sun.ac.za Laurence Essama Eno Belinga ksebolai@sun.ac.za Sandra Akena ksebolai@sun.ac.za Charles Bengondo ksebolai@sun.ac.za <p><strong><em>English title: Periotest evaluation of the stability of titanium and zirconia implants during the osseointegration period in a group of Cameroonian patients</em></strong></p> <p><strong>Introduction</strong> : La réhabilitation prothétique depuis la découverte d’implants en titane par Branemark a fait ses preuves. Cependant, après plusieurs années de recul et les nombreux cas d’hypersensibilité observés, d’autres biomatériaux ont été explorés. La zircone, un de ces biomatériaux, est plus esthétique que le titane et semble avoir des propriétés bio-inertes supérieures. La stabilité des implants étant indispensable pour leur succès à long terme, ce travail avait pour objectif principal de comparer la stabilité des implants en titane et en zircone dans un échantillon de la population Camerounaise.</p> <p><strong>Matériel et méthodes</strong> : Essai clinique randomisé en simple aveugle, chez 13 patients présentant une édentation bilatérale intercalaire&nbsp; postérieure au niveau de la mandibule. L’intervention a consisté à la pose d’un implant dentaire en titane et un implant en zircone sur chaque hémi-arcade. La stabilité des implants a été mesurée à l’aide du périotest à la pose de l’implant, puis 1, 4, 8 et 14 semaines<br>après la pose.</p> <p><strong>Résultats</strong> : A S1 (première semaine), on observait une diminution de la stabilité des deux types d’implants, les implants en zircone (-4,44 [(-4,70) – (-3,65)]) restant plus stables que les implants en titane (-3,69 [(-4,20) – (-3,01)]) ; p=0,002). A S8 (semaine 8) et S14 (semaine 14), les valeurs de périotest augmentaient avec une supériorité de la zircone sur le titane soit -4,49 [(-5,02) – (-4,13)] et<br>-5,15 [(-5,43) – (-4,79)] (p=0,001) à S8 et -5,00 [(-5,28) – (-4,32)] et -5,36 [(- 5,93) – (-5,10)] (p=0,001) à S14.</p> <p><strong>Conclusion</strong> : Les implants en zircone seraient plus stables avant la mise en fonction que ceux en titane chez les patients Camerounais.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : titane, zircone, ostéointégration.&nbsp; </p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204458 Musculoskeletal disorders among workers in the cameroon railways corporation-camrail, douala, cameroon 2021-03-04T12:06:30+00:00 Palle John Ngunde ngunde_pal@yahoo.co.uk Nfor-Budi Nli Akade ngunde_pal@yahoo.co.uk Doualla Marie Solange ngunde_pal@yahoo.co.uk Fokam Pius Gwesang ngunde_pal@yahoo.co.uk Bassah Nahyeni ngunde_pal@yahoo.co.uk Eta Vivian Ayamba ngunde_pal@yahoo.co.uk Eleanor Ngounou ngunde_pal@yahoo.co.uk Kemayim Florence ngunde_pal@yahoo.co.uk Ngomba Divine Martine Mokake ngunde_pal@yahoo.co.uk Udoamaka Glory Nwarie ngunde_pal@yahoo.co.uk <p><em><strong>English Title: Musculoskeletal disorders among workers in the cameroon railways corporationcamrail, douala, cameroon</strong></em></p> <p><strong>Background:</strong> Occupational health is considered one of the drivers of economic development. This is why occupational diseases like<br>musculoskeletal disorders need to be prevented. Musculoskeletal ill health is reported among workers in the rail sector whose activities involve a lot of manual operations. Very little has been documented on musculoskeletal disorders in the rail sector in Cameroon.</p> <p><strong>Objective</strong>: the objectives of this study were to determine the prevalence of musculoskeletal disorders and to identify possible&nbsp; associated factors among workers of the Cameroon Railways Corporation (CAMRAIL), Douala.</p> <p><strong>Methods</strong>: we conducted a cross sectional, analytic, observational study among workers of the Cameroon Railways Corporation&nbsp; (CAMRAIL). Using a structured questionnaire derived from the health and safety Nordic musculoskeletal questionnaire (HSENMQ) and the Dutch musculoskeletal questionnaire (DMQ), we interviewed 300 workers chosen by convenient sampling at the central health centre of CAMRAIL in Douala. We collected information on the socio-demographic and professional characteristics of the workers, the physical and psychosocial work place factors, and lastly the occurrence of musculoskeletal symptoms in the previous year in nine body<br>regions.</p> <p><strong>Results:</strong> the mean age of workers was 44+/- 11years with an age range of 25 to 60 years. Male workers constituted 97% of the sample population. Technical workers formed 76% of the sample. The mean number of working years was 17+/-13.8 years. The prevalence of musculoskeletal symptoms was high at 74%. The lower back region was the commonest symptom site, with 50% of workers reporting symptoms in this area. It was also the region that caused the most work incapacity. The following factors showed significant association with musculoskeletal symptoms: age [OR=1.71,95%CI:0.81- 3.58, P=0.00119], duration of employment [OR=2.55,95%CI:1.14-5.63, P=0.0003],repetitive loading[OR=2.55,95%.CI:14-5.63,P=0.025], task control [0.47, 95%&nbsp; CI:0,24-0.91, P=0.026], social support[OR=0.43,95% CI:0.23-87, P=0.017].</p> <p><strong>Conclusion</strong>: Most of the workers were technicians and predominantly maels.74% of thenm had musculoskeletal disorders, and age and duration of work at the corporation were found to be associated with symptoms.</p> <p><strong>Key words</strong>: Prevalence, Musculoskeletal Disorders, Workplace, Ergonomics </p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204459 Santé parodontale et besoins en soins parodontaux en milieu militaire camerounais 2021-03-04T12:19:28+00:00 Eno Belinga Lawrence Essama ksebolai@sun.ac.za Ngan Willams Bell ksebolai@sun.ac.za Mbozo’o Emile Abeng ksebolai@sun.ac.za Lionel Davy Akoa ksebolai@sun.ac.za Daniel Lemogoum ksebolai@sun.ac.za Messanga Charles Bengondo ksebolai@sun.ac.za Louis Richard Njock ksebolai@sun.ac.za <p><em><strong>English Title: Periodontal status and treatment needs in the Cameroonian military</strong></em><br><em><strong>environment</strong></em></p> <p><strong>Introduction</strong> : La profession de militaire implique l’aptitude mentale et physique lors des missions de combat. L'objectif de ce travail&nbsp; était d'évaluer l’état parodontal et les besoins en soins parodontaux des militaires camerounais ainsi que d’identifier les facteurs associés à la maladie parodontale chez ces derniers.</p> <p><strong>Matériels et Méthode</strong> : Une étude transversale d'une durée de 03 mois a été menée dans quatre formations sanitaires militaires de la ville de Yaoundé au Cameroun. Ont été inclus, les militaires âgés de 19 ans au moins ayant accepté de participer à l'étude. L’évaluation de l’état parodontal et des besoins en soins parodontaux a été faite à l’aide de l’indice CPITN (Community periodontal index of treatments needs). L’analyse statistique a été faite à l’aide du logiciel IBM SPSS 20.0. Des régressions logistiques simples et multiple ont été réalisées pour déterminer les facteurs associés à la maladie parodontale</p> <p><strong>Résultats</strong> : 857 personnels militaires ont été examinés. 82,3% d’entre eux avaient un mauvais état parodontal, 81,2% avaient besoin d’enseignement à l’hygiène bucco-dentaire et 78,2% d’un détartrage. Les facteurs associés à la maladie parodontale étaient l’âge (OR = 2,1[1,5-3]), le statut matrimonial (OR = 1,8[1,2-2,8]), l’ancienneté dans l’armée (OR=1,9[1,3-2,9]) et la mauvaise hygiène bucco-dentaire (OR = 9,1[4,9-37,5]).</p> <p><strong>Conclusion</strong> : Au terme de ce travail, il ressort que le militaire camerounais présente un mauvais état parodontal ainsi qu’un besoin&nbsp; important en détartrage mais aussi d’éducation à l’hygiène bucco-dentaire.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : Santé parodontale, besoins en soins parodontaux, indice communautaire parodontal, militaire, Cameroun. </p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204462 Les plaies pénétrantes de l’abdomen avec éviscération : aspects cliniques, thérapeutiques et pronostiques sur 2 centers à Yaoundé 2021-03-08T07:58:04+00:00 Basile Essola ksebolai@sun.ac.za Christiane Mbarga Mvogo ksebolai@sun.ac.za Jean Paul Engbang Ndamba ksebolai@sun.ac.za Louis Joss Bitang ksebolai@sun.ac.za Arlette Ndogmo ksebolai@sun.ac.za Marcelin Ngowe Ngowe ksebolai@sun.ac.za Arthur Essomba ksebolai@sun.ac.za <p><em><strong>English Title: Penetrating wounds of the abdomen with evisceration: clinical, therapeutic and prognostic aspects on 2 centers in Yaounde</strong></em></p> <p><strong>Introduction</strong>: Les plaies pénétrantes de l’abdomen (PPA) avec éviscération représentent une majeure partie des urgences chirurgicales viscérales, avec des chiffres préoccupants. Elles nécessitent une bonne sélection des malades en vue de réduire le taux de laparotomie blanche, sans augmenter la morbi-mortalité.<br><strong>Méthodologie</strong>: Nous avons mené une étude rétrospective, descriptive et multicentrique. Elle s’est déroulée dans les services de chirurgie du Centre des Urgences de Yaoundé(CURY), et le bloc des urgences de l’hôpital Central de Yaoundé (HCY) sur une période de 2 ans allant du 1 er janvier 2016 au 31decembre 2017.<br><strong>Résultats</strong>: Au total 65 patients porteurs de PPA avec éviscération ont été recensés. L’adulte jeune de sexe masculin était le plus touché, la profession de commerçants plus concernée (32,31%). Les agressions (66%) entrainaient un grand nombre de plaies à domicile (40%) par arme blanche (71%). La région ombilicale était la plus atteinte (20%) avec le grêle comme étant le viscère le plus extériorisé (36%). La stabilité hémodynamique (48%), et l’absence de signes d’irritation péritonéale (37%) justifiaient un traitement non opératoire « expectative armée » (36%) en lieu et place d’une laparotomie exploratrice (64%). Sur le plan pronostic, les suites opératoires étaient<br>simples (92%) réduisant ainsi la durée d’hospitalisation entre 5-10jours (65%).<br><strong>Conclusion</strong>: Les PPA avec éviscération sont en hausse chez l’adulte jeune. Chez les patients hémodynamiquement stables et sans signes d’irritation péritonéale, une exploration et réparation pariétale sous anesthésie locale suivi d’une expectative armée peut être considérée, mais dans plus de la moitié des cas une laparotomie exploratrice est indiquée.</p> <p><strong>Mots clés</strong>: Plaies pénétrantes – éviscération - Laparotomie</p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204473 Substituts osseux, effet de leur utilisation dans le maintien du volume osseux post-extractionnel 2021-03-04T14:35:11+00:00 Jules Julien Ndjoh andyeballe@gmail.com Himelda Diffo andyeballe@gmail.com Laurence Essama Eno Belinga andyeballe@gmail.com Charles Bengondo andyeballe@gmail.com <p><em><strong>English Title: Bone Substitutes, effect of their use in maintaining post-extraction bone volume</strong></em></p> <p><strong>Introduction</strong>: Le maintien du volume osseux, de l'épaisseur et de la hauteur des crêtes alvéolaires à la suite des extractions représente un défi quotidien pour les médecins bucco-dentaires. En effet, la résorption osseuse associée aux extractions dentaires peut occasionner des changements morphologiques réduisant la stabilité de la prothèse dentaire. Ainsi, la mise en place des substituts osseux dans les alvéoles après extraction dentaire permettrait de limiter cette résorption osseuse, améliorant ainsi la stabilité et le rendu esthétique de la prothèse dentaire. Le but de ce travail était d’évaluer l’effet des substituts osseux dans le maintien du volume osseux crestal suite aux extractions dentaires.&nbsp;</p> <p><strong>Méthodologie</strong> : Nous avons conduit un essai clinique randomisé contrôlé en simple aveugle chez 26 patients présumés sains (sans antécédents médicaux connus). L’intervention a consisté en une extraction puis substitution osseuse par betatricalcique phosphate (β-TCP) pour le groupe test (n=14) et extraction seule pour le groupe contrôle (n=12). Les critères de jugement étaient les variations,<br>après 3 mois et 6 mois, des hauteurs verticales mésiales et distales, mesurées par radiographie intrabuccale numérique.</p> <p><strong>Résultats</strong> : Six mois après la substitution osseuse, on observe dans le groupe extraction + β-TCP une augmentation des hauteurs verticales mésiales de 0,35 [(-0,22) – (2,37)] mm et dans le groupe extraction seule une variation de -2,70 [(-3,67) – (1,77)]. Les variations entre les groupes test et control étaient significativement différentes (p=0,050). Similairement, les hauteurs verticales distales variaient de 0,60 [(-0,37) – (2,00)] mm pour le groupe extraction + β-TCP et de -1,30 [(-2,67) – (0,75)] mm pour le groupe control avec une différence non significative entre ces deux variations (p=0,076).&nbsp;</p> <p><strong>Conclusion</strong> : Dans la population étudiée, l'utilisation du substitut osseux favorise la régénération osseuse. En effet, cet effet&nbsp; ostéogénique du β-tricalcique phosphate s’explique par la stimulation de la croissance des vaisseaux et la colonisation du β-tricalcique phosphate par du tissu conjonctif, graduellement remplacé par l’os tandis que débute parallèlement la résorption de la céramique.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : résorption osseuse, β-tricalcique phosphate, extraction dentaire. </p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204474 Prevalence, risk factors and effects of work related musculoskeletal disorders on nurses in Fako division, Cameroon 2021-03-04T18:23:41+00:00 Palle John Ngunde ngunde_pal@yahoo.co.uk Kambang Elb ngunde_pal@yahoo.co.uk Nana C. Théophile ngunde_pal@yahoo.co.uk Ngomba Divine Martine Mokake ngunde_pal@yahoo.co.uk Ayamba Viviane Eta ngunde_pal@yahoo.co.uk Nahyeni E. Bassa ngunde_pal@yahoo.co.uk E. Malika ngunde_pal@yahoo.co.uk G.N. Udoamaka ngunde_pal@yahoo.co.uk Florence Kemayim ngunde_pal@yahoo.co.uk Fokam Pius ngunde_pal@yahoo.co.uk <p><strong>Background</strong>: Work related musculoskeletal disorders [WMSDs] represent a significant occupational health problem among nurses. Its high prevalence is mainly associated to risk factors like repetitive job tasks and labour intensive activities. However, data on the&nbsp; musculoskeletal health of nurses in SubSahara Africa are sparse. WMSDs could affect quality of life, reduce work productivity, increase sick leave, shorten working life and cause chronic occupational disability; they constitute a major health challenge for individuals and healthcare systems.<br><strong>Objective</strong>: The aim of this study was to determine the prevalence, risk factors and effects of work-related musculoskeletal disorders [WMSDs] among nurses from selected hospitals in Fako Division, Cameroon.<br><strong>Methods</strong>: A cross-sectional study was conducted among 154 nurses in Buea and Limbe Regional hospitals, Mt Mary hospital, CDC cottage and Regina Pacis hospitals. A multistage sampling method was used and data was collected using a self-administered&nbsp; Questionnaire. The study was conducted over a period of three months. Chi-square tests were performed to establish the association between categorical variables.<br><strong>Results</strong>: A total of 154 participants were recruited. The prevalence rate of WMSDs at any given body region was 76.6%. Majority were females 130[84.4%].WMSDs occurred mostly in the lower back [68.2%], neck [54.5%] and the upper back (47.4%). Working in the&nbsp; emergency/accident wards (p=0.003) and surgical ward [p=0.042], working for less than five days but more hours in week [p= 0.010] and not taking enough rest breaks during working shift (p=0.045) were seen to be associated with WMSDs. In this study, 50.0% of nurses reported that WMSDs slowed down their activities at work and resulted in decrease in efficiency of nursing care rendered 15 [37.5%]; absenteeism 5 [12.5%] from work was reported as another effect of WMSDs.<br><strong>Conclusion</strong>: We had a work related musculoskeletal disorder rate of 76.6%, with the lower back being the most affected region. The risk factors included lifting of patients and heavy objects, working in same positions for long hours, odd positions, lack of breaks at work and heavy work load. The disorders decreased the activities of the affected participants and increased their absences from work.</p> <p><strong>Key words:</strong> Prevalence, musculoskeletal disorders, risk factors, nurses</p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204476 Santé parodontale et hypertension artérielle : étude pilote à l’Hôpital Général de Douala 2021-03-04T18:49:21+00:00 Eno Belinga Lawrence Essama laubell@yahoo.fr Mouliom A. Sidick laubell@yahoo.fr Diarra Abdoulaziz laubell@yahoo.fr Bell Ngan Williams laubell@yahoo.fr Diawara Ousseynou laubell@yahoo.fr Ngono Armel laubell@yahoo.fr Messanga Charles Bengondo laubell@yahoo.fr Nguedia Clement Assob laubell@yahoo.fr Daniel Lemogoum laubell@yahoo.fr <p><em><strong>English Title: Periodontal health and Arterial hypertension: pilot study at the Douala General Hospital</strong></em></p> <p><strong>Introduction</strong> : L’hypertension artérielle (HTA) constitue le facteur de risque cardiovasculaire majeur dans le monde. Les études&nbsp; scientifiques récentes rapportent un lien de causalité entre la parodontite et l’HTA. L’objectif de ce travail était d’évaluer la santé parodontale des patients hypertendus suivis à l’Hôpital Général de Douala.</p> <p><strong>Matériels et Méthode</strong> : Une étude transversale a été menée sur une durée de 2 mois du 15 Janvier au 20 Mars dans les services de Cardiologie et de Stomatologie de l’Hôpital Général de Douala au Cameroun. Pour être inclus dans l’étude le patient devait être âgé de 30 ans au moins, hypertendu et accepter de participer à l’étude. Chaque patient a bénéficié de 2 mesures de pression artérielle brachiale à l’aide d’un tensiomètre automatique. L’HTA était considérée contrôlée chez les participants avec une PA&lt;140/90 mmHg sous traitement antihypertenseurs. Un sondage parodontal a permis de recueillir les mesures de Profondeur de Poche (PP) et de Perte d’Attache Clinique (PAC). La parodontite a été définie selon les critères du Centers for Disease Control and Prevention et l'American&nbsp; Academy of Periodontology 2007.</p> <p><strong>Résultats</strong> : 80 patients ont accepté de participer à l’étude. L’âge moyen de la population était de 57 ± 10 ans. Le sexe ratio H/F était de&nbsp; 0,7. La durée moyenne de l’HTA était de 9 ± 8 ans. L’HTA était contrôlée chez 17% d’entre eux. La fréquence de la parodontite était de 46%, soit 22,5% pour la forme modérée, 15% pour la forme légère et 8,8% pour la forme sévère. La parodontite légère était plus fréquente chez les hypertendus contrôlés que chez ceux non contrôlés (35,5% versus 9,5% p=0,02). La parodontite sévère a été décrite uniquement chez les non contrôlés.</p> <p><strong>Conclusion</strong> : Les patients hypertendus de l’Hôpital Général de Douala présentent une fréquence élevée de parodontite.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : Santé Parodontale, Parodontite, Hypertension Artérielle, Contrôle, Hôpital Général, Douala.</p> 2021-03-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204492 Les fractures supracondyliennes de l’humérus chez l’enfant. A propos de 79 cas colligés au centre hospitalier universitaire de la Mère et de l’Enfant de N’djamena, Tchad 2021-03-08T08:01:02+00:00 A.M. Adami aadamissa@gmail.com N. Olivier aadamissa@gmail.com Nour A.D. Mahamat aadamissa@gmail.com Ngowe M. Ngowe aadamissa@gmail.com <p><strong><em>English Title: Supra-condylar fractures of the humerus in children. About 79 cases collected at the university hospital center of Mother and Child in N'Djamena, Tchad.</em></strong></p> <p><strong>Introduction</strong> : les fractures supracondyliennes de l’humérus sont les plus fréquentes du coude et les plus redoutables.</p> <p><strong>Objectifs</strong> : décrire les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques.</p> <p><strong>Patients et méthodes</strong> : Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive portant sur 79 cas de fractures supracondyliennes de&nbsp; l’humérus des enfants âgés de moins de 15 ans colligées de juin 2011 à novembre 2016 dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU de la Mère et de l’Enfant de N’Djaména.</p> <p><strong>Résultats</strong> : au total 79 patients ont été retenus dont 51 garçons (64,6%) et 28 filles (35,4%). Le sex-ratio était de 1,82. L’âge moyen était de 7,11 ans (extrêmes : 1 an et 13 ans). La tranche d’âge la plus touchée était de 5-15 ans avec 59 cas (74,7%). L’étiologie était dominée par les accidents de la voie publique avec 50 cas (63,3%). La douleur, l’importance, la gangrène et le gros coude étaient les motifs fréquents de consultation. Les fractures par extension représentaient 57 cas (72,2%). Le côté droit est atteint chez 45 patients (57%). Les fractures du stade II de Lagrange et Rigault avec 27 cas (34,2%) étaient les plus retrouvées. Le retard d’admission était dû au recours à la médecine traditionnelle (39 cas) responsable des amputations chez 49,4%des enfants fracturés. Vingt-deux patients (27,8%) ont été opérés à foyer ouvert par voie postérieure. Les résultats étaient satisfaisants.</p> <p><strong>Conclusion</strong> : Le recours au traitement traditionnel est responsable des amputations majeures chez la moitié des enfants fracturés.</p> <p><strong>Mots-clés</strong> : Fracture Supracondylienne, Gangrène, Traitement Traditionnel, Amputation.</p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204493 Hépatocarcinome d’un enfant : difficultés de prise en charge dans un pays en développement 2021-03-08T08:00:51+00:00 Niaina Ezra Randriamanovontsoa docezraonco@yahoo.fr Lalaina Nomenjanahary docezraonco@yahoo.fr Barijaona Vanona Razafindraibe docezraonco@yahoo.fr Daniel Arthur Jonatana docezraonco@yahoo.fr Armand Rakotoarijaona docezraonco@yahoo.fr Florine Rafaramino docezraonco@yahoo.fr <p><em><strong>English title: Hepatocarcinoma of a child: difficulties of care in a developing country</strong></em></p> <p>L’hépatocarcinome est très rare avant l’âge de 5 ans. L’auteur rapporte un cas d’hépatocarcinome chez un enfant de 38 mois, AgHbs négatif dans un pays à ressource limitée. Le diagnostic était confirmé après une hépatectomie partielle. Le traitement était inadapté. Les difficultés de prise en charge sont liées à l’insuffisance du plateau technique et la manque des moyens pécuniers.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : carcinome hépatocellulaire-chirurgie hépatique-hépatite Bpédiatrie-pays en voie de développent.</p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204494 Full term abdominal pregnancy associated to a cornual uterine rupture and placenta percreta: a case report 2021-03-08T08:07:32+00:00 Robert Tchounzou ronnietchounzou@gmail.com Théophile Nana Njamen ronnietchounzou@gmail.com André G Simo Wambo ronnietchounzou@gmail.com Andrew Tassang ronnietchounzou@gmail.com Martin Beleg ronnietchounzou@gmail.com Félix A. Elong ronnietchounzou@gmail.com Gregory Halle Ekane ronnietchounzou@gmail.com Thomas Egbe Obinchemti ronnietchounzou@gmail.com <p><em><strong>English Title: Grossesse abdominale à terme associée à une rupture utérine de la cornuae et un placenta percreta: un rapport de cas</strong></em></p> <p><strong>Background</strong>: Abdominal pregnancy is an ectopic pregnancy in which the conceptus implants in the peritoneal cavity. It represents a very rare event with severe maternal and foetal morbidity and mortality. Abdominal pregnancy accounts for 1/10,000 live deliveries and the advanced forms 1/25,000. It is reported to represent 10/100,000 pregnancies in the USA and the diagnosis is usually missed during the antenatal period despite the routine use of ultrasound. Many authors recommend termination of abdominal pregnancy once it is diagnosed to avoid cataclysmic bleeding resulting from rupture and the associated maternal death.<br><strong>Case presentation</strong>: the report is on a case of 29 year-old, G2P1 who presented at 36 weeks of gestation with ultrasonographic diagnosis of placenta praevia. An elective caesarean section was done at 37 weeks and an abdominal pregnancy with left cornual uterine rupture and placenta percreta discovered with live female baby of 3.300 g, Apgar score 8 and 10/10 at the First and fifth minutes respectively. An attempt to deliver the placenta led to massive bleeding and a subtotal hysterectomy was done. The post operativeperiod was uneventful and the patient discharged at day 5.<br><strong>Conclusion</strong>: This case is presented because of its rarity and lessons learned which include: Abdominal pregnancy is a rare occurrence with the diagnosis often missed during antenatal period despite routine use of Ultrasonography. Abdominal pregnancy can result into good maternal and foetal outcomes. There is a need to review the recommendations on management of abdominal pregnancies.</p> <p><strong>Key words</strong>: Abdominal Pregnancy, Cornual Uterine Rupture, Placenta Percreta, Hysterectomy</p> <p>&nbsp;</p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204495 Les Nævus Congénitaux géants : à propos d’un cas à Libreville 2021-03-08T08:10:05+00:00 J.F. Mouba jfmouba@gmail.com C. Djengue jfmouba@gmail.com Olé B. Sima jfmouba@gmail.com S. Ntsame jfmouba@gmail.com A. Ntsame jfmouba@gmail.com T. Auge jfmouba@gmail.com Mbo M. Megnier jfmouba@gmail.com <p><em><strong>English title: The Giant Congenital Nevi: About a Case of Libreville</strong></em></p> <p>Le nævus congénital géant correspond à des lésions cutanées bénignes,présentes dès la naissance. Son évolution est marquée par le risque de&nbsp; transformation maligne. La prise en charge thérapeutique doit être instaurée dès le jeune âge afin d’éviter au patient et à&nbsp; son entourage des répercussions esthétiques et psychosociales importantes. Nous illustrons à travers cette observation le cas d’un nouveau-né qui présente un nævus congénital géant. Il s’agit d’un nouveau-né de sexe féminin, issu d’une grossesse menée à terme, qui présente depuis sa naissance une plaque pigmentée asymptomatique d’une taille entre 12cm/10cm siégeant au niveau du dos, du<br>tronc parsemée de quelques espaces saints, associé à des lésions similaires au niveau de la fesse. Le diagnostic retenu était celui d’un nævus congénital géant. Les nævus congénitaux de grande taille sont exceptionnels 1/2000 à 10000 naissances. La hantise est la transformation maligne en mélanome. D’ailleurs le mélanome est dans 30% des cas associé à un nævus congénital géant et est le plus souvent précoce (10 premières années de vie) et son pronostic est généralement catastrophique. La deuxième complication est la mélanose neuroméningée qui est une manifestation rare qui associe des manifestations pigmentaires à la fois cutanées et&nbsp; méningoencéphaliques. L’atteinte du système nerveux se manifeste par une hydrocéphalie et par des signes de localisation indiquant la réalisation d’une IRM. Le traitement des nævus congénitaux est très difficile. Les excisions itératives sont proposées associées à des techniques d’expansion cutanées. Les alternatives sont la dermabrasion, le laser CO<sub>2</sub> et le curetage en période néonatale. Les nævus<br>congénitaux géants sont exceptionnels, de pronostic fâcheux et sont de prise en charge thérapeutique difficile. Le nouveau-né a été déclaré perdu de vue du service.</p> <p><strong>Mots clés</strong> : nævus congénital géant, nouveau-né, Libreville-Gabon <br></p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204510 Eviscération suite à une scarification abdominale traditionnelle chez un nourrisson. A propos d’un cas clinique avec revue de la littérature 2021-03-08T08:13:55+00:00 A.M. Adami aadamissa@gmail.com N. Olivier aadamissa@gmail.com Nour A.D. Mahamat aadamissa@gmail.com Ngowe M Ngowe aadamissa@gmail.com <p><em><strong>English title: Evisceration following traditional abdominal scarification in an infant. About one case report with a review of literature</strong></em></p> <p><br><strong>Introduction</strong> : Les auteurs rapportent un cas d’éviscération à la suite d’une scarification abdominale traditionnelle chez un nourrisson en vue de plaider contre les pratiques traditionnelles invasives néfastes chez les enfants.</p> <p><strong>Observation</strong>: il s’agissait de l’observation clinique du nourrisson A.A. âgé de 50 jours de sexe féminin, référée d’un centre de santé périphérique et reçu aux urgences pédiatriques de l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant de N’Djaména le 08 juillet 2018 pour éviscération lors d’une scarification abdominale traditionnelle à la lame de rasoir pour constipation. A l’exploration chirurgicale, nous avons&nbsp; découvert une éviscération des anses iléales au niveau de l’ombilic sans perforation digestive. Les anses étaient jugées viables et réintégrées. A la reprise au 5è jour postopératoire pour syndrome occlusif fébrile, nous avons découvert un sphacèle des anses éviscérées traité par résection avec iléostomie. L’enfant était décédé dans les suites opératoires.<br><strong>Conclusion</strong> : cette observation rapporte un cas de pratique traditionnelle invasive néfaste létale chez un nourrisson qu’il faille prévenir.</p> <p><strong>Mots-clés</strong> : Eviscération, Scarification Abdominale, Nourrisson, Traditionnelle, Tchad, Afrique </p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/rmp/article/view/204511 A case of Fournier’s gangrene in female 2021-03-08T08:10:28+00:00 C. Theophile Nana nana2theop@yahoo.fr Pius Fokam nana2theop@yahoo.fr W. Andre Simo nana2theop@yahoo.fr E. Patrick Weledji nana2theop@yahoo.fr <p><em><strong>French title: Un cas de gangrene de Fournier chez une femme</strong></em></p> <p>Fournier’s gangrene (FG) is a rapidly progressive fulminant soft tissue infection with necrosis of the perineal and genitourinary region associated with symptoms of systemic infection. Fournier’s gangrene in female is relatively uncommon. We hereby report a rare case of Fournier’s gangrene in a 27- year- old immuno-competent female without an identifiable predisposing factor. Early recognition, extensive and repeated debridement, and appropriate broad spectrum intravenous antibiotic treatment rendered a successful outcome.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Background</strong>: La gangrène de Fournier associe une infection rapidement progressive et fulminante, ainsi qu’une nécrose des tissus mous des régions périnéales et génito-urinaires. A ce tableau peuvent s’ajouter des signes en rapport avec une infection systémique. La gangrène de Fournier chez la femme est relativement peu fréquente.</p> <p><strong>Cas clinique</strong>: Nous rapportons ici un cas rare de gangrène de Fournier chez une adulte jeune immunocompétente, sans facteurs prédisposant associés.</p> <p><strong>Conclusion</strong> : Le diagnostic précoce, un débridement large et répété, ainsi qu’une antibiothérapie à large spectre adaptée ont permis une issue favorable.</p> <p><strong>Mots clés</strong>: Gangrène de Fournier, Femme, immunocompetente </p> 2021-03-05T00:00:00+00:00 Copyright (c)