Towards An African Theory Of Democracy

  • AK Fayemi

Abstract

The questions of the possibility of and the need for an African theory of democracy have been controversial in African intellectual discourse. Many African political scholars, politicians and indeed contemporary African states seem to have resolved that aping alien theoretical models and practices of democracy is the most appealing option for Africa. Others have felt the need and made claims for the adoption of Africa’s democratic heritage and values, which are rooted in her traditional past, in order to resolve Africa’s
own kind of peculiar problems. While such approaches may be well observed, this article argues that it is important to ask whether the persistent failure of democracy in African states is also related to African political culture. The paper indicts the former approach as the residues of mental colonization and political alienation, and insists on the existence of
a missing link in the latter’s assumption and discourse. This missing mark is identified to be conceptual failure in exploring what an African democratic theory entails. The paper argues that the absence of democratic theory in African political scholarship can be overcome by providing the underlying principles, meaning, canons and criteria of
democracy in an African culture. It exposes the conceptual errors implicit in the conflation of democracy as a concept and as practiced in different political systems. As a consequence, it establishes that an eclectic appraisal of our indigenous democratic values and practices as well as democratic ideas from other cultural traditions can provide a viable African theory of democracy.

Résumé
Les questions de la possibilité et la nécessité d'une theorie démocratique africaine suscitent la polémique dans le discours intellectuel africain. De nombreux chercheurs en science politique, des politiques et même des États africains contemporains semblent convaincus que singer des théories sur les modèles et pratiques démocratiques étrangers constitue le choix le plus séduisant pour l'Afrique. D'autres ont éprouvé le besoin pour, et
ont revendiqué un recours à l'héritage et aux valeurs démocratiques de l'Afrique enracinés dans son passé traditionnel, en vue de résoudre ces problèmes spécifiques à l'Afrique. Le bien-fondé de ces approches nonobstant, nous prétendons dans cet article qu'il est important de se demander si l'échec persistent de la démocratie en Afrique n'est
pas lié à la culture politique en Afrique. L'article met en cause la première approche, en la qualifiant de résidus de la colonisation mentale et de l'aliénation politique, tout en insistant qu'il existe un chaînon manquant dans l'assomption et le discours de cette dernière. Ce chaînon manquant n'est rien d'autre que l'incapacité conceptuelle à analyser
les éléments d'une théorie démocratique africaine. Nous postulons que l'obstacle que constitue l'absence d'une théorie démocratique chez les intellectuels politiques africains peut être surmonté par la définition des principes sous-jacents, de signification, des canons et des critères de la démocratie dans un contexte culturel africain. L'article met au
grand jour les erreurs conceptuelles implicites dans l'assemblage de la démocratie en un concept telle qu'elle est pratiquée dans divers systèmes politiques. Par conséquent, l'article démontre qu'une analyse de nos valeurs et pratiques démocratiques indigènes ainsi que des idées démocratiques issues d'autres traditions culturelles peut aboutir à une
théorie démocratique viable pour l'Afrique.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0855-4412
print ISSN: 0855-4412