Estimates of eligibility for antiretroviral treatment (ART) and projected ART impact on AIDS mortality among South African educators

  • Thomas M Rehle Human Sciences Research Council, 69 Plein Street, Cape Town, South Africa
  • Olive Shisana

Abstract

The study assessed the proportion of HIV-infected educators that need antiretroviral treatment (ART) according to current criteria, and estimated the impact of ART on AIDS mortality by modelling scenarios with and without access to ART. Specimens for HIV testing were obtained from 17 088 educators and a sub-sample of 444 venous blood specimens from HIV-positive educators was selected for a CD4 cell count analysis.The Spectrum model package was used for estimating AIDS-associated mortality and projecting the impact of ART scenarios.The results of the CD4 cell count analysis in the HIV-positive educator study population showed that 8% had fewer than 100, 22% fewer than 200, 52% fewer than 350, and 72% fewer than 500 CD4 cells/mm3. Based on the proportion of HIV-positive educators with a CD4 cell count < 200 cells/mm3 we estimated that in 2005 approximately 10 700 educators would need ART according to current SA government guidelines. For the baseline scenario without ART the number of AIDS deaths among HIV-infected educators was projected to increase from 1 992 deaths in 2000 to 5 260 in 2010.The number of projected AIDS deaths in the educator study population was estimated to be 4 414 in 2005, with almost 50% of the AIDS deaths occurring in the 35 - 44 age group.The estimates suggest that in 2005 9.1% of the HIV-infected educators, or 1.2% of the total educator population, will be dying of AIDS. By 2010, a reduction of almost 50% in AIDS deaths was estimated for the treatment scenario with 90% ART coverage, compared with the baseline scenario without treatment. The ART impact scenarios illustrate that a relatively high ART coverage would be needed to ensure a substantial impact of ART on HIV/AIDS-associated mortality.

Keywords: antiretroviral treatment, CD4 cell counts,AIDS mortality, impact modeling

Résumé

Cette étude a évalué la proportion des enseignants séropositifs qui ont besoin du traitement antirétroviral (ART) selon les critères actuels. De plus, l'étude a fait une prévision de l'impact d'ART sur la mortalité due au SIDA en présentant deux scénarios: les patients avec accès au ART et ceux sans accès. Les spécimens des essais du VIH ont été obtenu de 17 088 enseignants. En autre, avec le but de faire des analyses des comptes des cellules CD4, un sous-échantillon de 444 spécimens de sang veineux fut obtenu des enseignants séropositifs. L'ensemble de modèles Spectrum a été employé afin de faire des prévisions de mortalité liée au SIDA et aussi pour faire une projection de l'impact des scénarios d'ART. Les résultats des analyses des comptes des cellules CD4 d'une étude de population auprès des enseignants séropositifs ont montré que 8% avaient une charge virale en dessous de 100, 22% moins de 200, 52% moins de 350 et 72% moins de 500 CD4 cellules/mm3 respectivement. Etant donné la proportion des enseignants séropositifs ayant un compte des cellules CD4 moins de 200 cellules/mm3, nous avons prévu qu'en 2005 approximativement 10 700 enseignants auraient besoin d'ART suivant les directives actuelles du gouvernement sud-africain. Pour le scénario de référence sans l'ART, le taux de morts parmi les enseignants séropositifs fut prévu d'augmenter de 1 992 morts en 2000 à 5 260 morts en 2010. Le taux de morts de SIDA projeté dans l'étude de population auprès des enseignants fut prévu d'augmenter à 4 414 en 2005 avec environ 50% de morts de SIDA appartenant au groupe âgé de 35 à 44 ans. Les pronostiques suggèrent qu'en 2005, 9.1% des enseignants séropositifs, ou 1.2% de l'ensemble de la population enseignante, mourront de SIDA. D'ici 2010, une baisse d'environ 50% de morts de SIDA est prévue pour les scénarios sur traitement, avec une provision de 90% d'ART en comparaison au scénario de référence sans traitement. Les scénarios de l'impact d'ART démontrent qu'une provision relativement élevée d'ART serait nécessaire afin d'assurer un impact considérable d'ART sur la mortalité liée au VIH/SIDA.

Mots clés: traitement antirétroviral, comptes des cellules CD4, mortalité de SIDA, modeler l'impact

SAHARA J (Journal of Social Aspects of HIV/AIDS Research Alliance) Vol. 2(3) 2005: 300-310
Published
2006-04-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1813-4424
print ISSN: 1729-0376