Variabilité des séries pluviométriques du bassin versant de la Seybouse du Nord Est-Algérien

  • Belkacem Balah
  • Hocine Amarchi
Keywords: variabilité- pluviométrie- test- stationnarité- tendance.

Abstract

Le bassin versant de la Seybouse a connu une variabilité climatique notamment pluviométrique de 1946 à 2009 qui été mise en évidence par des tests de  détection de rupture appliqués aux séries des pluies pluri annuelles. Vingt quatre (24) postes pluviométriques de l’agence nationale des ressources hydriques et de l’office national de la météorologie d’Alger ont été analysés. Les résultats obtenus indiquent le non stationnarité des séries des pluies étudiées et mettent en relief l’hypothèse de l’expansion de la partie Nord de la zone de convergence intertropicale traduite par l’instabilité des pluies étudiées. Les tests de Pettitt, de Von Neumann, de Buishand (1982-1984) et les test des rangs de kendall marquent des ruptures sur toutes les séries des pluies, majoritairement sur le Nord- Est du bassin. Contrairement à la partie Sud qui est moyenne, le test de rang de kendall indique que 56% d’ensemble des stations ont une tendance à la hausse sous  l’hypothèse nulle pour des seuils de 2, 5 et 10%. L’écart entre la plus forte valeur moyenne maximale (7.28) et la moyenne minimale (0.71) des pluies mensuelles est enregistré pour le mois de Juillet avec 88.05%.

Mots clés : variabilité- pluviométrie- test- stationnarité- tendance.

Variability of rainfall series of Seybouse watershed of North-East of Algeria

Seybouse Watershed is subject to climate changes especially rainfalls from 1946 to 2009 which was highlighted by breakage detection tests applied to the annual  multi-rain series. Twenty four rainfall stations of the National Agency of Water Resources and Meteorological administration in Algeria were analyzed.The purpose of the present paper is to study the rainfall variability. The results indicate the  non-stationary rainfall series studied and to face the hypothesis of the expansion of the northern part of the inter-tropical convergence zone resulting in instability of the studied rainfall. Pettitt, Von Neumann, Buishand, and Kendall tests observe the rupture on all series of rains, mainly on the North East basin. In contrast, in the southern part Kendall test indicates that 56% of all stations have a tendency to increase under the null hypothesis for threshold of 2,5 and 10%. The gap between the highest maximum average value (7,28) and the minimal average value (0,71) of monthly rainfall is recorded on July with 88,05%.


Keywords : variability- rainfall- test- stationnarity- trend.

Published
2016-05-18
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2352-9717
print ISSN: 1111-4924