Prise en charge de la COVID-19 à domicile à Ouagadougou au Burkina Faso au début de la pandémie (Résultats préliminaires)

  • Abdoulaye Zare
  • Pascal Niamba
  • Claudine Lougue
  • Martial Ouedraogo
  • Arouna Ouedraogo
  • Armel Poda
  • Adama Sanou
  • Narcisse Boinzemweindé Oubda
  • Ouedan Idogo
  • Aboubacar Bague
  • Félécité Traore
  • Marcel Kuire
  • Pierre Kabore
  • Apoline Kongnimissom Sondo
  • Issa Kabore
  • Nadège Sandrine Damoue
  • Julienne Ouedraogo
  • Jérémie Bonkoungou
  • Perez Serges Lingani
  • Ulrich Habou
  • Eric Arnaud Diendere
  • Mikaila Kabore
  • Arouna Gnamou
  • Abdoulaye Sawadogo
  • Kadari Cisse

Abstract

Introduction : Face au nombre croissant de cas de refus d’hospitalisation d’une part et à la faiblesse des capacités d’hospitalisation d’autre part, le Burkina Faso a opté pour un programme de suivi des patients à domicile que nous étudions.
Méthodologie : Il s’est agi d’une étude transversale descriptive du 16 avril au 20 mai 2020, à Ouagadougou des patients COVID-19 confirmés par PCR et pris en charge à domicile.
Résultats : Au total 222 patients avec une COVID-19 ont été recensés dont 30 patients (13,5%) pris en charge à domicile. Le nombre moyen de suivi était de 3,45 visites, l’âge moyen était de 36,1 ± 16,7 ans et les enfants ainsi que les sujets de plus de 60 ans représentaient chacun 10% des cas. Parmi les patients, 60% étaient des célibataires et 22% avaient une comorbidité dont les plus fréquentes étaient le diabète (13,2%) et l’hypertension artérielle (6,7%). Les principaux symptômes étaient la toux (30,0%), l’asthénie physique (26,7%) et les céphalées (16,7%). Au cours du suivi, 33% des patients n’ont pas respecté le confinement à domicile : certains étaient absents et d’autres à leurs occupations sans port de masque ; Dans 10% des cas, les patients ont été hospitalisés et un décès a été constaté.
Conclusion : Cette nouvelle pratique de prise en charge, si elle respecte certains critères d’éligibilité permettra de désengorger les structures sanitaires et offrirait plus de confort et de sérénité aux patients.

 

English title: Home Care of COVID-19 in Burkina Faso at the Start of the pandemic (Preliminary Results)

Background : Faced with the growing number of cases of refusal of hospitalization on the one hand and the weakness of hospitalization capacity on the other hand, Burkina Faso has opted for a home patient monitoring program, which we study.
Methodology : This was a descriptive cross-sectional study carried out on COVID-19 patients confirmed by polymerase chain reaction and cared for at home from April 16 to May 20, 2020, in the city of Ouagadougou.
Results : A total of 223 patients were identified in Ouagadougou, including 30 patients (13.5%) who were cared for at home. The mean number of follow-ups was 3.45 visits, average age was 36.1±16.7 years, children and people over 60 years in 10.0% of each. Of the patients, 60.0% were single and 22.0% had a comorbidity; the most common of which were diabetes (13.2%) and hypertension (6.7%). The main symptoms were cough (30.0%), physical asthenia (26.7%), and headache (16.7%). During follow-up, 33.0% did not adhere to containment at home: some of them were absents or doing theirs work without masque. Ten percent of patients takecare at home were hospitalized, and one death was recorded.
Conclusion : If this new practice of home care meets certain eligibility criteria, it will relieve congestion at healthcare facilities and offer more comfort and serenity to patients.

Published
2022-03-18
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN:
print ISSN: 1011-6028