PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

West African Journal of Medicine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Male breast malignancy in Jos University Teaching Hospital

AT Kidmas, BT Ugwu, AN Manasseh, D Iya, AS Opaluwa

Abstract


Background: Male breast malignancies are rare. Cancer of the male breast accounts for about 1% of all breast cancers. Poor level of awareness often results in late presentation and delayed diagnosis in our environment.

Patients and Methods: A retrospective study of all cases of male breast cancer (MBC) managed in Jos University Teaching Hospital over a 17-year period (January 1987-December 2003.)

Results: A total of 302 cases of breast malignancies were managed over the study period. Twenty-six (8.6%) of these were males giving a male:female ratio of 1:10.6. The ages of the 26 MBC cases ranged from 12 years to 85 years, with a mean of 57.9 years and median age of 67 years. The right breast was affected in 15 and the left in 11. Mean duration of symptoms before presentation was 6 months with a range of 3 months to 4 years. All the patients had history of breast lumps, 21 (80.8%) of which were painless. Skin ulceration and axillary node enlargement were present in 19(73.1%) and 24(92.3%) respectively. Five (19.2%) were stage II; 15(57.7%) stage III and 6(23.1%) stage IV.

There were 23 (88.5%) carcinomas, 2 (7.7%) fibrosarcomas and a case of Hodgkin's lymphoma. Invasive ductal carcinoma was the most common histological type in 20 (76.9%) of all breast malignancy and 20 (87.0%) of all breast carcinomas.

Modified radical mastectomy (mastectomy with axillary clearance with or without division of the pectoralis minor muscle) was done in 10(38.5%) patients. Two of these were fibrosarcomas. Simple mastectomy was done in 13 (50%) as toilet procedures for advanced disease. The only case of Hodgkin's lymphoma had chemotherapy.

Bilateral orchidectomy (BO), Tamoxifen, chemotherapy and radiotherapy were offered in 7(26.9%), 13(50%), 17(65.4%) and 7(26.9%) patients respectively.

Wound infection was the most common complication in 14(53.8%) patients. There was no case of hospital mortality.

Conclusion: MBC accounts for 8.6% of all breast cancers in our centre. It affects elderly males. Late presentation with advanced disease and ulceration is a common feature in our environment.
Key words: Male breast cancer, Malignancy, Late presentation.
Résumé

Introduction: Les virulences du sein du sexe masculin sont rare. Le cancer du sein du sexe masculin constitue environ 1% de tous les cas des cancers du sein. Le mauvais niveau de conscience le plus souvent est attribuable à la présentation tardive et la possibilitéé de faire un diagnostic retardé dans notre milieu.

Patients et Méthodes: Une étudé rétrospective de tous les cas du cancer du sein du sexe masculin (CSM) soignés au centre hospitalier universitaire au cours d'une période de 17 ans (janvier 1987 au décembre 2003).

Résultats: Un total de 302 cas des virulences du sein ont été soignés au cours de cette étude. Vingt six soit 8,6% de ces cas étaient du sexe masculin c'est-à-dire un rapport sexe masculin. sexe féminin de 1: 10,6. Les âges de 26 cas de CSM est de l'ordre 12 à 85 ans, avec un moyen de 57,9 ans et äge moyen de 67 ans. Le sein du côté droite était touché dans 15 et du côté gauche dans 11. La durée moyenne des symptômes avant présentation était 6 mois avec un écart de 3 mois au 4 ans. Tous les patients avaient eu une histoire d'une excroissance de sein, 21 soit 80,8% de laquelle était sans douleur. L'ulcération de la peau et l'hypertrophie du noeud axillaire étaient présents en 19 soit 73,1% et 24 soit 92,3% respectivement. Cinq soit 19,2% étaient du deuzième étape; 15 soit 57,7 troisième étape et 6 soit 23,1 quatrième étape. Il y avait 23 soit 88,5% cas de carcinomes, 2 soit 7,7% fibrosarcome et un cas de lymphome d'Hodgkings. Carcinome ductal Invasif était un type histologique le plus courant chez 20 soit 76,9% de tous les cas de la virulence du sein et 20 (87,0%) de tous les cas du carcinome du sein. La mastectomie radicale modifiée (la mastectomie avec une clairance axillaire avec ou sans division du pectoralis muscle inférieur) était effectué chez 10 soit 38,5% des patients dont deux étaient fibrosacrcome. La mastectomie simple était effectuée chez 13 soit 50% comme des protocols de la toilette pour une maladie grave. Le seul cas du lymphome d'Hodgkins avait une chimiothérapie.

L'orchidectomie bilatérale (OB), Tamoxifen, chimiothérapie et la radiothérapie ont été donnés en 7 (26,9%), 13 (50%), 17(65,4% et 7(26,9%) des patients respectivement. Infection à travers la blessure était une complication la plus courante chez 14 (53,8%) des patients. Il n'y avait aucun cas de la mortalité d'hopital.

Conclusion: CSM constitue 8,6% de tous les cas des cancers du sein dans notre centre. Ça touche les vieux du sexe masculin. Présentation tardive avec une maladie grave et l'ulcération sont des traits tres courants dans notre milieu.
West African Journal of Medicine Vol.24(1) 2005: 36-40



http://dx.doi.org/10.4314/wajm.v24i1.28160
AJOL African Journals Online