PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Traditional, Complementary and Alternative Medicines

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Antitrypanosomal Activity of Senna villosa in Infected Balb/C Mice with Trypanosoma Cruzi during the Sub Acute Phase of Infection

M Jimenez-Coello, E Guzman-Marin, S Perez-Gutierrez, GM Polanco-Hernandez, KY Acosta-Viana

Abstract


Antitrypanosomal activity of chloroform extract of Senna villosa leaves was evaluated in the sub acute phase of mice infected with Trypanosoma cruzi. Oral doses of 3.3, 6.6 and 13.2 μg/g were tested during 15 days on infected mice BALB/c, beginning treatment 40 days after infection to evaluate specifically the antitrypanosomal activity over the amastigote form of the parasite. Two different amount of parasites (100 and 500) were inoculated to 25 mice for each doses tested. At the end of the assay the animals were sacrificed and cardiac and skeletal tissue sections were stained with hematoxylin-eosin (HE) for identification and quantification of amastigote nest. In mice infected with 100 parasites, a significant reduction in the number of amastigote nest was observed in cardiac tissue of treated animals at all doses evaluated (p< 0.05). An important reduction of amastigote nest was also observed in treated animals and infected with 500 parasites in comparison with no treated mice or treated with allopurinol.

Keywords: Antiprotozoal, Senna villosa, Trypanosoma cruzi, amastigote.

Activité antitrypanosomal de chloroforme extrait de feuilles Senna villosa a été évaluée dans la sous phase aiguë de souris infectées par Trypanosoma cruzi. Des doses orales de 3,3, 6,6 et 13,2 μg / g ont été testés pendant 15 jours sur des souris infectées BALB /c, le début du traitement 40 jours après l'infection d'évaluer précisément l'activité antitrypanosomal sur la forme amastigote du parasite. Deux montant différent de parasites (100 et 500) ont été inoculés à 25 souris pour chaque doses testées. À la fin de l'essai les animaux ont été sacrifiés et des coupes de tissus cardiaques et squelettiques ont été colorées à l'hématoxylineéosine (HE) pour l'identification et la quantification du nid amastigote. Chez les souris infectées avec 100 parasites, une réduction
significative du nombre de nids amastigote a été observée dans le tissu cardiaque des animaux traités à toutes les doses évaluées (p< 0,05). Une réduction importante du nid amastigote a également été observée chez les animaux traités et infectés avec 500 parasites par rapport à pas de souris traitées ou traitées avec l'allopurinol.

doi: 10.4314/ajtcam.v8i5S.21




AJOL African Journals Online