Premier inventaire des parasitoïdes de Spodoptera frugiperda J.E Smith (Lepidoptera, Noctuidae) dans la région de Kisangani, R.D. Congo

  • Jean-Claude Monzenga
  • Guylain Bolondo
  • Louis Looli Boyombe

Abstract

Un inventaire préliminaire des parasitoïdes de Spodoptera frugiperda a été réalisé au quartier Plateau Médical dans la région de Kisangani. Les oeufs et larves du papillon ont été récoltés sur terrain puis conditionnées et suivi au laboratoire dans des tubes à essai et boîtes de Pétri. Les observations ont permis de collecter les parasitoïdes, conservés dans les Eppendorf (alcool à 98°) et envoyés en Europe pour identification. Ce travail a mis en évidence la présence de trois espèces de parasitoïdes : un parasitoïde oophage (Telenomus remus) et deux parasitoïdes larvaires (Coccygidium luteum et Cotesia icipe). Le taux de parasitisme naturel des oeufs (35 %) était supérieur au taux de parasitisme larvaire dans le milieu naturel (20 %). Telenomus remus avait un taux de parasitisme plus élevé (90%) que les deux parasitoïdes larvaires Coccygidium luteum (6,7%) et Cotesia icipe (3,3%). Ce résultat préliminaire ne concerne qu’une infime partie de la région de Kisangani.

 

English title: First inventory of parasitoids of Spodoptera frugiperda J.E Smith (Lepidoptera, Noctuidae) in the region of Kisangani, R.D. Congo


A preliminary inventory of Spodoptera frugiperda parasitoids was carried out in the Plateau Médical district in the Kisangani region. The eggs and larvae of the butterfly were collected in the field then packaged and monitored in the laboratory in test tubes and Petri dishes. The observations made it possible to collect the parasitoids, preserved in Eppendorf (98° alcohol) and sent to Europe for identification. This work highlighted the presence of three species of parasitoids: an oophage parasitoid (Telenomus remus) and two larval parasitoids (Coccygidium luteum and Cotesia icipe). The rate of natural egg parasitism (35%) was higher than the rate of larval parasitism in the natural environment (20%). Telenomus remus had a higher parasitism rate (90%) than the two larval parasitoids Coccygidium luteum (6.7%) and Cotesia icipe (3.3%). This preliminary result concerns only a tiny part of the Kisangani region.

Published
2022-07-13
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2791-0113