Modifications climatiques du sous-bois induites par les plantations d’essences exotiques : quel impact sur la diversite floristique locale ?

  • GJ Djego
  • M Oumorou
  • BS Adjahossou
  • S Djego
  • B Sinsin

Abstract

Une étude analytique de la phytodiversité du sous-bois des plantations à base d’essences exotiques et des forêts a été effectuée au Bénin. Elle a abordé les modifications climatiques du sous-bois à travers une analyse floristique et phytosociologique. La méthode de collecte de données est fondée sur la sélection de variables environnementales significatives à l’aide du test de Monte Carlo. Le pH du sol, la luminosité, l’humidité, le type de formation végétale, la masse de litière et type de sol sont les variables environnementales significatives sur le sous-bois. En interaction, elles déterminent un microclimat spécifique du sous-bois qui conditionne le développement d’une identité floristique et la répartition des
associations végétales. La végétation de sous-bois se révèle comme un bon indicateur des conditions écologiques. Il en résulte une réduction drastique de la phytodiversité du sousbois des plantations et une simplification de leur structure verticale en comparaison avec
celles des forêts naturelles. La forte dominance d’espèces à large répartition au sein des plantations traduit une dégradation et signale une érosion progressive de l’identité floristique des stations d’afforestation. L’essence exotique réduit la richesse spécifique du sous-bois et accroît de manière significative le niveau d’individualisation du biotope. La
préservation du patrimoine génétique de nos formations nécessite une sensibilisation de l’opinion publique par les autorités en charge de la protection de la nature, sur les espèces exotiques.


Mots clés : Bénin, phytodiversité, sous-bois, essences exotiques, microclimat.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1659-5009