Molecular Assessment Of African Swine Fever In North- Central Nigeria

  • OA Owolodun
  • B Yakubu
  • JP Antiabong
  • OK Adefalujo
  • ME Ogedengbe
  • ET Obisakin
  • D Shamaki

Abstract



Tissue samples consisting of visceral lymph nodes, liver, spleen and kidneys were collected from apparently healthy and ill pigs at various slaughter slabs and from local pig farms in 3 neighbouring Nigerian states and assayed for African Swine Fever (ASF) virus DNA. Polymerase chain reaction (PCR) was applied on 266 samples collected from Plateau, Benue and Kaduna states. 135 of the test samples were declared positive after successfully amplifying a 278bp gene fragment from tissues using diagnostic primers prescribed by OIE Manual of Standards for Diagnostic Tests and Vaccines. ASF1 and ASF2 primers, designed from the VP72 gene, a conserved gene region in the ASF virus genome, are designed for specific amplification and detection of ASF virus DNA. Viral DNA was detected at varying rates; Plateau and Kaduna states had higher rates even in healthy pigs which did not present any clinical signs of ASF indicating high endemicity of the disease in these states. Benue state had the least. The study explains the implication of having a free market zone common to all northern pig producing areas in the country and trans-border movement of the virus as a result of trade in pig and pig products in Nigeria.
Des échantillons de tissu prélevés des ganglions lymphatiques viscéraux, du foie, de la rate et des reins étaient collectés des porcs malades et apparemment en bonne santé sur divers étals d\'abattoirs et dans différentes exploitations porcines locales de 3 Etats voisins au nord du Nigeria, puis examinés pour détecter l\'ADN du virus de la peste porcine africaine (PPA). La réaction en chaîne par polymérase a été appliquée sur 266 échantillons collectés dans les Etats du Plateau, de Benue et de Kaduna. Cent trente-cinq des échantillons examinés étaient déclarés positifs après une amplification réussie d\'un fragment de gène 278bp issu de tissus, à l\'aide des amorces de diagnostic tel que recommandé par le Manuel de l\'OIE sur les normes pour les tests de diagnostic et les vaccins. Les amorces PPA1 et PPA2, conçues pour le gène VP72, une partie de gène conservée dans le génome du virus de PPA, sont destinées à l\'amplification spécifique et à la détection de l\'ADN du virus PPA. L\'ADN du virus a été détecté à divers taux. Les Etats du Plateau et de Kaduna avaient les taux les plus élevés même chez les porcs en bonne santé qui n\'avaient aucun signe clinique de PPA, ce qui montre la forte endémicité de la maladie dans ces Etats. L\'Etat de Benue était le moins touché. Selon la présente étude, il s\'agit de la conséquence d\'une zone de marché libre commune à toutes les zones de production de porc dans le nord du Nigeria et d\'un mouvement transfrontalier du virus à cause du commerce de porc et des produits de porc dans le pays.
Bulletin of Animal Health and Production in Africa Vol. 55 (2) 2007: pp. 96-103
Published
2008-06-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 0378-9721