Monnaie unique de la cedeao : La norme budgétaire proposée est-elle pro-croissance ?

  • Akilou Amadou
  • Léleng Kebalo
Keywords: Critère de convergence, déficit public, Monnaie unique, CEDEAO

Abstract

Pour faciliter l’introduction de la future monnaie unique dans la CEDEAO, un des critères de convergence budgétaires proposés, limite le déficit budgétaire à 3 % du PIB. Ce papier cherche à l’aide d’un modèle non linéaire en données de panel, à voir si ce seuil est pro-croissance. Pour ce faire, le papier cherche à déterminer le seuil de déficit budgétaire à ne pas excéder afin que la politique budgétaire ait un effet positif sur la croissance économique. Outre cela, le papier cherche à déterminer les pays de la CEDEAO qui sont en bonne voie actuellement pour adopter, sur la base de la discipline budgétaire, la future monnaie unique. L’analyse effectuée sur la période 2007-2016 indique l’existence d’un seuil de déficit budgétaire estimé à 4.74 % du PIB à ne pas excéder, afin que la politique budgétaire influence positivement la croissance économique. Lorsqu’un pays présente un déficit public excédant ce seuil, la politique budgétaire n’a pas d’effet sur la croissance économique. À travers ces résultats, il ressort de cela que la norme budgétaire proposée est pro-croissance. Néanmoins, par rapport au seuil estimé, il existe une marge de manoeuvre que les pays peuvent exploiter dans la gestion de leur politique économique, pour soutenir la croissance économique. Outre cela, les pays étant en bonne voie pour adopter la future monnaie unique, sur la base de la discipline budgétaire, sont le Nigéria, la Côte d’Ivoire, le Ghana et la Guinée. Les autres pays de la région devront effectuer de conséquents ajustements budgétaires s’ils veulent adopter, à l’avenir, la future monnaie.

Mots Clés : Critère de convergence, déficit public, Monnaie unique, CEDEAO

 

English Title: Single currency in Ecowas: Is the proposed fiscal norm pro-growth?

 

To facilitate the introduction of the future single currency in ECOWAS, one of the fiscal convergence criteria proposed, limits the fiscal deficit to 3% of GDP. This paper uses a non-linear panel data model to investigate whether this threshold is pro-growth. To do this, the paper seeks to determine the fiscal deficit threshold not to exceed so that fiscal policy has a positive effect on economic growth. In addition, the paper seeks to identify the ECOWAS countries that can currently adopt the future single currency on the basis of fiscal discipline. The analysis carried out over the period 2007-2016 indicates the existence of a fiscal deficit threshold estimated at 4.74% of GDP that should not be exceeded in order for fiscal policy to have a positive impact on economic growth. When a country has a fiscal deficit above this threshold, fiscal policy has no effect on economic growth. Based on these results, it appears that the proposed fiscal norm is economic pro-growth. Nevertheless, in relation to the estimated threshold, there is room for manoeuvre that countries can use in managing their fiscal policy to support economic growth. The analysis also reveals that only four countries in ECOWAS are on the track to respect in the future, the proposed fiscal criterion and therefore are taking an important step toward the adoption of the future currency. These countries are Nigeria, Côte d'Ivoire, Ghana and Guinea. The other countries in the region will have to make significant fiscal adjustments if they want to adopt the future single currency.

Key words: Convergence criterion, public deficit, single currency, ECOWAS.

 

Published
2020-10-30
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1012-0009
print ISSN: 2437-0568