Photovaporisation prostatique au laser chez les patients à haut risque hémorragique

  • Z Bouabdallah
  • A Kharbouchi
  • A Colau
  • G Cariou

Abstract

Introduction: Les patients sous traitement anticoagulant sont à risque  élevé de saignement lors de la résection transurétrale de la prostate ou de
l'adénomectomie par taille vésicale et ils se voient souvent récuser pour la chirurgie de l'hyperplasie bénigne de la prostate symptomatique. En Utilisant la photovaporisation de la prostate, les patients à haut risque peuvent subir en toute sécurité la chirurgie. Nous avons évalué l'innocuité et l'efficacité de la photovaporisation de la prostate (PVP) chez les patients sous anticoagulants en cours avec les dérivés de la coumarine, l'aspirine
ou le clopidogrel, se plaignant de symptômes d'hypertrophie bénigne de la prostate.

Méthodes: Entre janvier 2009 et mai 2010, 47 hommes sous  anticoagulation systémique ont subi une photovaporisation de la prostate. Les données ont été recueillies sur les caractéristiques démographiques,
les comorbidités, les complications, la natrémie, l'hémoglobine, le débit urinaire maximal, le résidu post-mictionnel, l'IPSS et les complications.

Résultats: L'âge moyen était de 78 ans, le volume prostatique moyen était de 44g et le PSA était de 3.4ng/ml. Parmi les 10 patients (21.2%)
étaient sous AVK, 27 (57.4%) étaient sous aspirine, 2 (4.2%) étaient sous clopidogrel, un sous fondaparinux et 6 (12.7%) étaient sous 2  anticoagulants ou plus. Le score ASA moyen était de 3. La durée moyenne de fonctionnement de l'appareil était de 38 minutes, l'énergie moyenne
utilisée était de 200kJ. La durée moyenne d'hospitalisation était de 2 jours. Les complications survenant dans les 30 jours comprenaient une
infection urinaire chez 5 patients (10.6%), une dysurie chez 4 patients et une hémorragie retardée chez 4 autres (8.5%). Un seul de ces patients a
nécessité une transfusion sanguine et aucun patient n'a nécessité une réintervention. En 3 mois de suivi un seul patient a nécessité une incision du col vésical pour sclérose du col. Aucune incontinence ou sténose urétrale n'a été rapportée. Des améliorations significatives ont été notées dans l'IPSS, le débit urinaire maximal et le résidu post-mictionnel.

Conclusion: La PVP est caractérisé par d'excellentes propriétés  hémostatiques et taux très faible de complications peropératoires même chez les patients sous 2 ou plusieurs agents anticoagulants. Sur la base de nos résultats péri-opératoires, nous recommandons la PVP comme traitement chirurgical de première intention chez les patients à haut risque de hémorragique souffrant de symptômes d'hypertrophie bénigne de la prostate.

Published
2014-05-05
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688