PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Traumatismes fermés et pénétrants de l’abdomen: Analyse rétrospective sur 175 cas et revue de la littérature

R Fanomezantsoa, RS Davidà, R Tianarivelo, RL Fabienne, RTM Aina, RF Auberlin, HF Allen, RRH Nirina

Abstract


Les traumatismes abdominaux sont relativement fréquents mais graves dans les pays en développement. Le but de cette étude était de décrire les
aspects épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs des contusions et plaies pénétrantes de l'abdomen prises en charge dans un
pays à faibles ressources. Patients et méthodes : Il s'agissait d'une étude rétrospective et descriptive de 2 ans (2011-2012) ayant colligé 175 cas
de traumatisés abdominaux au CHU-JRA Tananarive Madagascar. Parmi ces blessés (144 hommes et 31 femmes), il existait 122 vivants (69,7%) et 53 décès (30,3%) avant tout geste thérapeutique hospitalier. Les étiologies étaient dominées par les accidents à responsabilité civile  (52,5%) et de la voie publique (38,5%). Les contusions et plaies pénétrantes représentaient respectivement 41,8% et 58,2%. Parmi les blessés vivants, 112 ont été opérés (91,8%). L'évolution hospitalière était favorable dans 94,3%. Quatre patients avaient des suites opératoires compliquées (3,6%). Sept patients étaient décédés (5,7%). Parmi les décès préhospitaliers, nous avons observé 73,6% de polytraumatisme (n=39) et 26,4% de traumatismes abdominaux isolés (n=14). A l'autopsie, les lésions abdominales étaient hémorragiques dans 94,3% incluant des plaies vasculaires rétropéritonéales, des ruptures hépatospléniques et des traumatismes graves du bassin. En situation précaire, les traumatismes abdominaux ont une mortalité préhospitalière assez importante. A  l'hôpital, l'évolution était généralement favorable au prix d'un acte  opératoire invasif.



AJOL African Journals Online