PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





Diagnostic moléculaire du complexe Mycobacterium tuberculosis résistant à l’isoniazide et à la rifampicine au Burkina Faso

D Ilboudo, C Bisseye, F Djigma, D Souba, A Yonli, BJTV Bazie, R Compaore, C Gnoula, D Tamboura, M Rémy, P Virginio, DS Karou, M Ouedraogo, J Simpore

Abstract


Introduction: cette étude a eu pour objectifs de diagnostiquer la tuberculose pulmonaire par l'examen microscopique et par la PCR des crachats et de déterminer les bases moléculaires de la résistance à la rifampicine et à l'isoniazide.

 

Méthodes: le diagnostic du Complexe Mycobacterium Tuberculosis (CMTB) a été effectué par microscopie après coloration au Ziehl Nielsen et par PCR en temps réel en utilisant le kit d'identification du complexe MTB (Sacace Biotechnologie, Italie). Les résistances à la Rifampicine et à l'Isoniazide ont été étudiées par la technique de la PCR en utilisant le kit MTB résistance 8 (Sacace, Biotechnologie).

 

Résultats: sur les 59 patients diagnostiqués pour la tuberculose pulmonaire, 59,3% étaient positifs en microscopie optique et 44,1% étaient positifs par PCR en Temps réel. Les résistances à la rifampicine (rpoB) et à l'isoniazide (katG et inhA) ont été observées chez 9 patients. La résistance à la rifampicine était due aux mutations (Asp516Val, Ser531Trp, Leu533Pro) et celle à l'isoniazide par les substitutions Ser315Thr du gène katG et C209T du gène inhA. Les multi résistances à la rifampicine et à l'isoniazide ont été observées dans 55,5% des échantillons et concernaient les associations : ropBAsp513Val + inhAC209T et rpoBLeu533Pro + katGSer315Thr.

 

Conclusion: la PCR en temps réel qui permet l'identification des allèles mutants rpoB, katG et inhA de M. tuberculosis est un outil de diagnostic épidémiologique de grande importance car elle permet de déterminer le niveau de résistance à la rifampicine et à l'isoniazide.




http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2015.21.73.5494
AJOL African Journals Online