PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Facteurs prédictifs de succès des étudiants en première année de médecine à l’université de Parakou

Thierry Adoukonou, Francis Tognon-Tchegnonsi, Emile Mensah, Alexandre Allodé, Jean-Marie Adovoekpe, Prosper Gandaho, Simon Akpona

Abstract


Introduction: Plusieurs facteurs dont les notes obtenues au BAC peuvent influencer les performances académiques des étudiants en première année de médecine. L'objectif de cette étude était d'évaluer la relation entre les résultats des étudiants au BAC et le succès en première année de médecine. Méthodes: Nous avons réalisé une étude analytique ayant inclus l'ensemble des étudiants régulièrement inscrits en première année à la Faculté de Médecine de l'université de Parakou durant l'année académique 2010-2011. Les données concernant les notes par discipline et mention obtenue au BAC ont été collectées. Une analyse multivariée utilisant la régression logistique et la régression linéaire multiple a permis d'établir les meilleurs prédicteurs du succès et de la moyenne de l'étudiant en fin d'année. Le logiciel SPSS version 17.0 a été utilisé pour l'analyse des données et un p<0,05 a été considéré comme statistiquement significatif. Résultats: Parmi les 414 étudiants régulièrement inscrits les données de 407 ont pu être exploitées. Ils étaient âgés de 15 à 31 ans; 262 (64,4%) étaient de sexe masculin. 98 étaient admis avec un taux de succès de 23,7%. Le sexe masculin, la note obtenue en mathématiques, en sciences physiques, la moyenne au BAC et la mention étaient associés au succès en fin d'année mais en analyse multivariée seule une note en sciences physiques > 15/20 était associée au succès (OR: 2,8 [1,32-6,00]). Pour la moyenne générale obtenue en fin d'année seule une mention bien obtenue au BAC était associée (coefficient de l'erreur standard: 0,130 Bêta =0,370 et p=0,00001). Conclusion: Les meilleurs prédicateurs du succès en première année étaient une bonne moyenne en sciences physiques au BAC et une mention bien. La prise en compte de ces éléments dans le recrutement des étudiants en première année pourrait améliorer les résultats académiques.

Pan African Medical Journal 2016; 23



AJOL African Journals Online