Problématique de l’utilisation des Moustiquaires Imprégnées d’insecticide à Longue Durée (MILD) chez les enfants de moins de 5 ans en République Démocratique du Congo

  • Cilundika Mulenga Philippe
  • Nyota Nsenga Odile
  • Oscar Luboya Numbi

Abstract

Introduction: Le paludisme est une maladie parasitaire à transmission vectorielle qui constitue un problème majeur de santé publique dans les pays tropicaux, particulièrement les pays de l'Afrique Subsaharienne. La présente étude avait pour objectif d'identifier le niveau d'utilisation de la MILD chez les enfants de moins de 5 ans dans la zone de santé de Mumbunda. Méthodes: L'étude, de type transversal, a été mené du 25 au 27 octobre 2013 et a porté sur un échantillon de 410 ménages tirés au hasard et ayant au moins un enfant de moins de 5 ans. Résultats: Parmi les ménages qui avaient déclaré possédaient la MILD 13,1% (n=54) des répondant avaient déclaré les utilisé chez les enfants de moins de 5ans et 80,2% pour tout le monde. Dans 22,0% des cas, les répondants ont évoqué le manque d'argent comme motif de la non possession de la MILD. Les répondants savaient déclarer à 79,8% avoir utilisé la MILD pour se protéger contre la malaria et à 66,3% pour se protéger contre les piqures des moustiques. La MILD a été étalée à l'ombre pendant 24h avant d'être utilisée pour la première fois par 77,9% des ménages. Les répondants avaient déclaré à 15,3% (n=63) avoir reçu les conseils par les médias pour l'usage de la moustiquaire. Et le personnel médical était la source la plus importante pour expliquer le mode d'emploi de la MILD pour 51,2% des ménages. Conclusion: La réussite pour faire reculer le paludisme doit nécessairement passer par la prévention, le suivi et l'évaluation de l'utilisation des moustiquaires imprégnées au niveau de la zone de santé de Mumbunda.

Pan African Medical Journal 2016; 23

Author Biographies

Cilundika Mulenga Philippe
Faculté de Médecine, Département de Santé Publique, Université de Lubumbashi, Lubumbashi, République Démocratique du Congo
Nyota Nsenga Odile
Faculté de Médecine, Département de Santé Publique, Université de Lubumbashi, Lubumbashi, République Démocratique du Congo
Oscar Luboya Numbi
Faculté de Médecine, Département de Santé Publique, Université de Lubumbashi, Lubumbashi, République Démocratique du Congo
Published
2016-07-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688