PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Aspects cliniques des cancers bronchopulmonaires primitifs au service d’oncologie du CHUA-HUJRA Antananarivo

Valéry Refeno, Nomeharisoa Rodrigue Emile Hasiniatsy, Ny Ony Tiana Florence Andrianandrasana, Andriatsihoarana Voahary Nasandratriniav, Jean Marc Rakotonarivo, Joée Larissa Maevazaka, Hanitrala Jean Louis Rakotovao, Florine Rafaramino

Abstract


Le retard de diagnostic des cancers broncho-pulmonaires est l'une des sources du retard de leur prise en charge dans les pays en  développement. A notre connaissance, l'aspect clinique des cancers broncho-pulmonaires au Centre Hospitalier Universitaire d'Antananarivo-Hôpital Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHUA-HUJRA) n'a jamais été étudié. L'objectif était de décrire les aspects cliniques des cancers bronchopulmonaires primitifs dans le plus grand centre de cancérologie de Madagascar. C'est une étude rétrospective et descriptive des patients atteints de cancers broncho-pulmonaires primitifs vus au service d'oncologie du CHUA-HUJRA du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2013. Nous avons recensé 101 patients (80 hommes et 21 femmes). Les circonstances de découverte sont principalement la toux chronique (n=29), la dyspnée (n=16) et l'association d'une hémoptysie à la toux chronique (n=12). Soixante et onze patients avaient un index de performans status ? à 2 au moment du diagnostic. On a retrouvé des bacilles de Koch actives dans le crachat de deux patients. Le délai moyen entre l'apparition des premiers signes et la première consultation était de 11 mois. Le délai moyen entre la première consultation et le diagnostic anatomopathologique était de 3 mois. Le cancer broncho-pulmonaire peut avoir des manifestations cliniques non spécifiques parfois trompeuses qui peuvent retarder leur prise en charge. De ce fait, il doit être recherché devant tout signe respiratoire persistant. Par ailleurs, le délai de prise en charge pré-hospitalière et hospitalière de ces cancers doit être amélioré.

Pan African Medical Journal 2015; 22



http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2015.22.271.7931
AJOL African Journals Online