Les manifestations cutanées chez les patients hémodialysés chroniques dans un pays en voie de développement

  • Gérard Coulibaly
  • Nina Korsaga-Somé
  • Dorisse Fernade Yongué Fomena
  • Yacouba Nagalo
  • Adama Roger Karambiri
  • Alban Bassolet
  • Hyacinthe Kafando
  • Adama Traoré
  • Adama Lengani

Abstract

Le but de cette étude était deconnaître les affections cutanées les plus fréquentes chez les patients hémodialysés chroniques du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) de Ouagadougou. L’étude, de type transversal descriptif, menée du 15 Septembre au 31 Décembre 2014, s’estdéroulée au CHU-YO. Elle concernait les patients qui avaient au moins trois mois d’ancienneté en hémodialyse chronique. La fréquence des séances d’hémodialyse était d’une tous les cinq jours. Le seuil de signification des tests statistiques était défini pour une probabilité p ≤ 0,05. Quatre-vingt-quinze patients (61,1% d’hommes et 38,9% de femmes), de moyenne d’âge 42,1 ans participaient à l’étude. La durée moyenne en hémodialyse était de 31,9 mois. Le taux de réalisation des analyses biologiques variait de 7,4 à 85,3%. Quatre-vingt patients (85,3%) avaient au moins une manifestation cutanée. La xérose cutanée (67,4%), le prurit (45,3%), et l’hyperpigmentation (23,2%) étaient les plus fréquentes des manifestations cutanées pouvant être spécifiques de l’hémodialyse. L’hypomélanose en gouttes (11,6%), le prurigo (11,6%) et la folliculite (8,4%) étaient les principales manifestations cutanées non spécifiques. L’atteinte cutanée était fréquente mais ne semblait pas liée à l’ancienneté en hémodialyse. Les mauvaises conditions d’hémodialyse et l’environnement sec et chaud à Ouagadougou, ont pu favoriser ces atteintes, en particulier la xérose et le prurit. Une meilleure subvention des soins de santé contribuerait à réduire la prévalence des maladies cutanées et à améliorer la qualité de vie de nos patients hémodialysés chroniques.

The Pan African Medical Journal 2016;24

Author Biographies

Gérard Coulibaly
Service de Néphrologie et Hémodialyse, Ouagadougou, Burkina Faso; Université de Ouagadougou, Burkina Faso,
Nina Korsaga-Somé
Université de Ouagadougou, Burkina Faso, Service de Dermatologie-Vénérologie, Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, Ouagadougou, Burkina Faso
Dorisse Fernade Yongué Fomena
Service de Néphrologie et Hémodialyse, Ouagadougou, Burkina Faso
Yacouba Nagalo
Service de Dermatologie-Vénérologie, Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, Ouagadougou, Burkina Faso
Adama Roger Karambiri
Service de Néphrologie et Hémodialyse, Ouagadougou, Burkina Faso
Alban Bassolet
Service de Dermatologie-Vénérologie, Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, Ouagadougou, Burkina Faso
Hyacinthe Kafando
Service de Dermatologie-Vénérologie, Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, Ouagadougou, Burkina Faso
Adama Traoré
Université de Ouagadougou, Burkina Faso; Service de Dermatologie-Vénérologie, Centre Hospitalier  Universitaire Yalgado Ouédraogo, Ouagadougou, Burkina Faso
Adama Lengani
Service de Néphrologie et Hémodialyse, Ouagadougou, Burkina Faso; Université de Ouagadougou, Burkina Faso
Published
2016-09-11
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688