Les cardiopathies de l’enfant au CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso: aspects échocardiographies et thérapeutiques

  • Somnoma Jean-Baptiste Tougouma
  • Senkaye-Lagom Aimé Kissou
  • Aimé Arsène Yaméogo
  • Nobila Valentin Yaméogo
  • Aimé Bama
  • Makoura Barro
  • Arsène Héma
  • Larissa Kaguembèga
  • Boubacar Nacro

Abstract

Les cardiopathies de l'enfant déterminent en Afrique un problème de santé publique difficile à prendre en charge, de part la densité de la population jeune, le faible niveau socioéconomique et l'insuffisance de plateaux techniques adaptés. Les auteurs rapportent les aspects échocardiographiques et thérapeutiques des cardiopathies de l'enfant dans le département de pédiatrie du CHUSS de Bobo-Dioulasso. Il s'agissait d'une étude transversale descriptive concernant la période de janvier 2013 à décembre 2014 (24 mois). Elle a consisté en une revue documentaire des comptes rendus d'échocardiographies réalisées chez les enfants de moins de 15 ans dans le laboratoire d'échocardiographie du CHUSS et de leurs dossiers de suivi thérapeutique. Durant la période d'étude, 184 examens écho-cardiographiques avaient été réalisés et permis la mise en évidence de 93 cas de cardiopathies de l'enfant, soit 50,50% des cas. Parmi eux, on distinguait 71% (66/93) de cardiopathies congénitales et 29% (27/93) de cardiopathies acquises. Les cardiopathies congénitales les plus fréquentes étaient : la CIV (27,2%), CIA (10,6%), CAV (7,5%), T4F (9,1%), TAC (6%), formes associées (15%). Les cardiopathies acquises étaient dominées par les valvulopathies rhumatismales (48%), la cardiomyopathie dilatée hypokinétique (33,3%) et la tamponnade péricardite (18,5%). L'indication chirurgicale était posée dans 53,7% (50/93) des cas dont 86% (43/50) de cardiopathies congénitales et 14% (7/50) de cardiopathies acquises. 21% (9/43) des cardiopathies congénitales ont bénéficié d'une chirurgie cardiaque. Aucune cardiopathie acquise d'indication thérapeutique chirurgicale n'avait été opérée. Les cardiopathies de l'enfant sont fréquentes à Bobo-Dioulasso. La conception de stratégies multidisciplinaires associées à une optimisation des moyens devraient améliorer la prise en charge de ces cardiopathies.

The Pan African Medical Journal 2016;25

Author Biographies

Somnoma Jean-Baptiste Tougouma
Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso; Service de Cardiologie, CHUSS de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso
Senkaye-Lagom Aimé Kissou
Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso; Service de Pédiatrie, CHUSS de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso
Aimé Arsène Yaméogo
Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso; Service de Cardiologie, CHUSS de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso
Nobila Valentin Yaméogo
Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé, Université de Ouagadougou, Burkina Fasso
Aimé Bama
Centre Hospitalier Pédiatrique Charles de Gaulle de Ouagadougou, Burkina Fasso
Makoura Barro
Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso; Service de Cardiologie, CHUSS de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso
Arsène Héma
Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou (CHUSS), Burkina Fasso
Larissa Kaguembèga
Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé, Université de Ouagadougou, Burkina Fasso
Boubacar Nacro
Service de Pédiatrie, CHUSS de Bobo-Dioulasso, Burkina Fasso; Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé, Université de Ouagadougou, Burkina Fasso
Published
2016-10-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688