Cancer du sein au Maroc: profil phénotypique des tumeurs

  • Ahmadaye Ibrahim Khalil
  • Karima Bendahhou
  • Houriya Mestaghanmi
  • Rachid Saile
  • Abdellatif Benider

Abstract

Le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme et figure parmi les principales causes de mortalité liée au cancer. La curabilité de ce type tumoral est en augmentation, grâce aux programmes de dépistage et aux progrès thérapeutiques, qui ont certes augmenté la survie des patients. Mais des défis restent à relever en rapport avec l’instabilité phénotypique des cellules cancéreuses. L’objectif de ce travail est d’étudier le profil phénotypique du cancer du sein chez les patients pris en charge au Centre Mohammed VI pour le traitement des Cancer, durant les années 2013-2014. Il s’agit d’une étude transversale sur deux années, incluant les cas du cancer du sein pris en charge au Centre. Le recueil des données était fait à partir des dossiers des patients et analysés par le logiciel Epi Info. 1277 patients ont été pris en charge au sein de notre centre. 99,5% des cas de sexe féminin, l’âge moyen était 50,20 ± 11,34 ans. Le type histologique le plus fréquent était le carcinome canalaire infiltrant (80,7% des cas). Le stade diagnostic était précoce (56,9%). Le phénotype moléculaire le plus fréquent était le luminal A (41,4% des cas). Le luminal B, le HER2 et Les triples négatifs étaient dans respectivement 10,4%, 6,3%, 11,2% des cas. L’étude du phénotype tumorale des patients atteints du cancer du sein permet l’orientation du clinicien dans le choix du traitement, et des décideurs dans la planification de programmes de lutte contre cette pathologie.

The Pan African Medical Journal 2016;25

Author Biographies

Ahmadaye Ibrahim Khalil
Laboratoire de Physiopathologie et Génétique Moléculaire, Faculté des Sciences Ben M’Sik, Université Hassan II, Casablanca, Maroc
Karima Bendahhou
Registre des Cancers de la Région du Grand Casablanca, Maroc
Houriya Mestaghanmi
Laboratoire de Physiopathologie et Génétique Moléculaire, Faculté des Sciences Ben M’Sik, Université Hassan II, Casablanca, Maroc
Rachid Saile
Laboratoire de Biologie et Santé, Unité de Recherche Associée au CNRST-URAC 34, Faculté des Sciences Ben M’Sik, Université Hassan II, Casablanca, Maroc
Abdellatif Benider
Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers, CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc
Published
2016-10-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688