Main Article Content

Syndrome cardio-rénal: Aspects épidémiologiques, à propos de 36 cas dans un service de cardiologie de Dakar


Malick Bodian
Awa Thiaw
Simon Antoine Sarr
Kana Babaka
Fatou Aw
Aliou Alassane Ngaïde
Mouhamadou Bamba Ndiaye
Adama Kane
Modou Jobe
Alassane Mbaye
Maboury Diao
Moustapha Sarr
Serigne Abdou Ba

Abstract

Introduction: Le syndrome cardio-rénal (SCR) est un trouble physiopathologique du coeur et des reins dans lequel une dysfonction chronique ou aiguë de l’un peut induire une dysfonction chronique ou aiguë de l’autre. En Afrique et au Sénégal en particulier l’incidence du syndrome cardiorénal est mal connue. L’objectif de cette étude était d’apprécier la prévalence du SCR en milieu cardiologique.

Méthodes: Nous avons mené une étude rétrospective incluant tous les insuffisants cardiaques ayant une altération de leur fonction rénale et hospitalisés entre avril 2010 et avril 2011 au service de cardiologie. Les données étaient analysées avec le logiciel statistique Epi-info 3.5.3.

Résultats: Nous avons inclus 36 patients. La prévalence était de 3,7% avec une prédominance masculine (sex-ratio à 1,77) et un âge moyen à 56,9 ans [30-92]. Les antécédents étaient dominés par l’hypertension artérielle (52,77%) et le diabète (19,4%). Les principales étiologies étaient la cardiomyopathie hypertensive (39%) et l’insuffisance coronarienne (19,44%). La symptomatologie était dominée par la dyspnée (69,4%) et les oedèmes (50%). On notait une anémie (17 patients). La clairance moyenne (MDRD) à 46 ml/min. L’échocardiographie Doppler retrouvait majoritairement des troubles de la cinétique (89,3%), une dysfonction systolique VG (71%). Les 3 échographies rénales étaient normales. Six décès (16,7 %)  étaient notés.

Conclusion: Le syndrome cardio-rénal est une réalité et marque un tournant dans l’évolution de toute cardiopathie et néphropathie. Sa prévalence en milieu cardiologique sénégalais est faible. Des études prospectives et multicentriques sont nécessaires pour une meilleure évaluation au Sénégal.