Compétences des couples en matière de planification familiale en post-partum immédiat dans le District de Santé de Biyem-Assi, Cameroun

  • Nadia Maguiassué Téfouet Evidence pour les Systèmes de Développement Humain Durables en Afrique, Nouvelle route Bastos, Yaoundé Cameroun; Ecole des Sciences de la Santé de l’Université Catholique d’Afrique Centrale, Messa, Yaoundé, Cameroun
  • Marius Zambou Vouking Centre pour le Développement des Bonnes Pratiques en Santé, Hôpital Central de Yaoundé, Henri-Dunant Avenue, Messa, Yaoundé, Cameroun
  • Marie-José Essi Université de Yaoundé I, Département de Santé Publique, Yaoundé Cameroun
Keywords: Compétences; couples; post-partum immédiat; planification familiale en post-partum immédiat

Abstract

Introduction: la planification familiale en post-partum immédiat reste encore peu connue et peu pratiquée par la plupart des couples au Cameroun. Pourtant, juste après un accouchement, nombreux sont ceux qui désirent différer la naissance de leur prochain enfant. Cette étude avait pour objectif de déterminer le niveau de compétences et le besoin éducationnel des couples en matière de planification familiale en post-partum immédiat dans le District de Santé de Biyem-Assi.

Méthodes: il s'agissait de mener une enquête CAP (connaissances, attitudes et pratiques), dans le District de Santé de Biyem-Assi. La collecte des données s'est faite à l'aide de deux questionnaires de 40 questions chacun, rédigés en français, l'un adressé aux femmes en couple et en post-partum et l'autre aux hommes en couple et ayant au moins un enfant. Les données recueillies ont été saisies dans le logiciel CSPro version 6.2, puis analysées à l'aide du logiciel SPSS version 20.0.

Résultats: un total de 300 individus a été interrogé avec un sex-ratio de 1. Plus de la moitié (56,7%) avait une connaissance approximative de la planification familiale en post-partum immédiat. Pour 36% des répondants, le post-partum immédiat n'était pas un moment approprié pour l'utilisation d'une méthode contraceptive moderne, l'interaction entre contraceptifs et lait maternel (65,4%) et l'infertilité de la femme (26,3%) étaient les principales raisons évoquées. Les pratiques contraceptives en post-partum immédiat de 60,5% des couples vivant dans le District de Santé Biyem-Assi étaient inadéquates. Par conséquent, la plupart des enquêtés avaient un niveau de compétences insuffisant (32,6%) et faible (23,3%) en matière de planification familiale en post-partum immédiat.

Conclusion: certains préjugés et de fausses idées persistent dans la population du District de Santé Biyem-Assi en ce qui concerne les méthodes contraceptives modernes, et constituent un frein à la pratique contraceptive en général et en post-partum immédiat en particulier. Des efforts de sensibilisation et d'éducation des couples pour l'amélioration de leurs compétences en matière de contraception en post-partum immédiat s'avèrent nécessaires.

Published
2019-04-09
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688