PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etude des facteurs liés à l’observance au traitement antirétroviral chez les patients suivis à l’Unité de Prise En Charge du VIH/SIDA de l’Hôpital de District de Dschang, Cameroun

François-Xavier Mbopi-Kéou, Lucienne Dempouo Djomassi, Francisca Monebenimp

Abstract


Introduction: Etudier les facteurs liés à l’observance au traitement antirétroviral chez les patients adultes suivis à l’Unité de Prise en Charge du VIH/SIDA (UPEC) de l’hôpital de District de Dschang. Méthodes: Dans une étude descriptive transversale conduite à l’hôpital de District de Dschang, l'observance a été évaluée sur la base des déclarations des patients et sur la régularité du renouvellement de leurs ordonnances (observance calculée). Résultats: Parmi les 389 patients répondant à nos critères d’inclusion, 356 ont été interrogés. La durée moyenne du suivi était de 27 mois. La moyenne d’âge était égale à 41 ans et le sexe ratio 2,46 en faveur du sexe féminin. Le statut sérologique était découvert pour 60,56% des patients à l’occasion d’un épisode maladif. Le niveau d’observance déclarée était significativement plus élevé que le niveau global de l’observance calculée (80,2% vs 51,5%, p<10-5). Les deux principales barrières à l’observance étaient l’oubli et le travail. Les patients référés dans cette UPEC étaient moins bien observants (p<10-4). L’observance au traitement antirétroviral était d’autant meilleure quand le taux de CD4 en début de traitement était élevé (p= 0,01) et que la durée du traitement était prolongée (p=0,00). Conclusion: La discordance observée entre les résultats des deux méthodes utilisées pour estimer l’observance, tout en soulévant les contraintes liées à l’évaluation de l’observance thérapeutique, souligne l’importance des méthodes biologiques. Les facteurs individuels se sont avérés être les principales raisons de non-observance. Enfin, un accent devrait être mis sur les consultations d’éducation thérapeutique et le suivi psycho-social des patients sous traitement antirétroviral dans cette UPEC.

Pan African Medical Journal 2012; 12:55



http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2012.12.55.1521
AJOL African Journals Online