PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Revue de Médecine et de Pharmacie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Profil des germes impliqués dans les infections cervicovaginales chez la femme en âge de procréer à l’hôpital de district de Bonassama.

G P Ngaba, E N Essomba, C Kedy Koum, L Ndzengue, C Bika, D Adiogo

Abstract


Introduction : Les infections cervico-vaginales constituent l'un des motifs de consultation les plus courants en gynécologie. Ces infections ont un impact majeur sur la santé. Pourtant dans le contexte Camerounais, de rares études se sont penchées sur cette problématique. Le but de cette étude était de déterminer la sensibilité des germes et les facteurs associés aux infections cervico-vaginales chez la femme en âge de procréer à l’hôpital de District de Bonassama en 2014.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude transversale, prospective et descriptive qui s’est déroulée de février à juin 2014 à l’hôpital de District de Bonassama. L’échantillonnage était de type consécutif et un questionnaire pré-testé avait permis la collecte des données, avant que des prélèvements vaginaux aient été faits sur les sujets. Les tests du Chi 2 et de Student avaient permis de définir les associations entre variables et le taux de significativité était de 0,05.
Résultats : Sur les 102 femmes incluses, 18 étaient enceintes. L’âge moyen des femmes était de 28,7 ans ± 6,98. Parmi elles, 49,02% avaient fait des études supérieures et 50 % étaient mariées. La prévalence des infections était de 70,59%. Les germes rencontrés étaient Candida albicans 32,35%, Gardnerella vaginalis 30,39%, Staphylococcus aureus 8,82%, Streptococcus spp 1,96%, les entérobactéries 11,78% et le trichomonas vaginalis 1%. C.albicans a montré une résistance à l’Amphotéricime B 41 ,94 % et au Fluconazole 46, 88 %. La Nystatine et l’Econazole conservaient une bonne sensibilité avec respectivement 80,7% et 74,07 %. La présence de G .vaginalis était liée à l’absence de grossesse (p=0 ,02) et celle de C.albicans au niveau d’éducation (p=0 ,04).
Conclusion : Les germes les plus représentés étaient Candida albicans et Gardnerella vaginalis. L’éducation sanitaire de la population en ce qui concerne ces infections doit être renforcée.

Mots-clés : infection ; cervico-vaginal ; germes ; Bonassama ; 2011




AJOL African Journals Online