Santé parodontale et hypertension artérielle : étude pilote à l’Hôpital Général de Douala

  • Eno Belinga Lawrence Essama
  • Mouliom A. Sidick
  • Diarra Abdoulaziz
  • Bell Ngan Williams
  • Diawara Ousseynou
  • Ngono Armel
  • Messanga Charles Bengondo
  • Nguedia Clement Assob
  • Daniel Lemogoum
Keywords: Santé Parodontale, Parodontite, Hypertension Artérielle, Contrôle, Hôpital Général, Douala.

Abstract

English Title: Periodontal health and Arterial hypertension: pilot study at the Douala General Hospital

Introduction : L’hypertension artérielle (HTA) constitue le facteur de risque cardiovasculaire majeur dans le monde. Les études  scientifiques récentes rapportent un lien de causalité entre la parodontite et l’HTA. L’objectif de ce travail était d’évaluer la santé parodontale des patients hypertendus suivis à l’Hôpital Général de Douala.

Matériels et Méthode : Une étude transversale a été menée sur une durée de 2 mois du 15 Janvier au 20 Mars dans les services de Cardiologie et de Stomatologie de l’Hôpital Général de Douala au Cameroun. Pour être inclus dans l’étude le patient devait être âgé de 30 ans au moins, hypertendu et accepter de participer à l’étude. Chaque patient a bénéficié de 2 mesures de pression artérielle brachiale à l’aide d’un tensiomètre automatique. L’HTA était considérée contrôlée chez les participants avec une PA<140/90 mmHg sous traitement antihypertenseurs. Un sondage parodontal a permis de recueillir les mesures de Profondeur de Poche (PP) et de Perte d’Attache Clinique (PAC). La parodontite a été définie selon les critères du Centers for Disease Control and Prevention et l'American  Academy of Periodontology 2007.

Résultats : 80 patients ont accepté de participer à l’étude. L’âge moyen de la population était de 57 ± 10 ans. Le sexe ratio H/F était de  0,7. La durée moyenne de l’HTA était de 9 ± 8 ans. L’HTA était contrôlée chez 17% d’entre eux. La fréquence de la parodontite était de 46%, soit 22,5% pour la forme modérée, 15% pour la forme légère et 8,8% pour la forme sévère. La parodontite légère était plus fréquente chez les hypertendus contrôlés que chez ceux non contrôlés (35,5% versus 9,5% p=0,02). La parodontite sévère a été décrite uniquement chez les non contrôlés.

Conclusion : Les patients hypertendus de l’Hôpital Général de Douala présentent une fréquence élevée de parodontite.

Mots clés : Santé Parodontale, Parodontite, Hypertension Artérielle, Contrôle, Hôpital Général, Douala.

Published
2021-03-04
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903