PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Revue de Médecine et de Pharmacie

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Co-infection tuberculose et VIH: Hausse des CD4 avec le traitement par antituberculeux seuls

EA Ze, CE Bitchong, EP Yone, N Tsague, N Oudou, A Njamnshi

Abstract


INTRODUCTION: L’administration parallèle d’antituberculeux et d’antirétroviraux chez nos patients co-infectés par la tuberculose et le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) nous a fait observer près de 25 % d’hépatites toxiques conduisant à l’arrêt de tous traitements. Nous avons ainsi dû
mener ce travail en n’administrant que les antituberculeux pour en évaluer les résultats.
PATIENTS ET METHODE: Un échantillon de 33 patients a été sélectionné parmi 414 patients consentants à ne recevoir que les antituberculeux, puis 6 mois plus tard les Antirétroviraux (ARV). Tous les examens ont été pratiqués au Centre Pasteur de Yaoundé. Les lymphocytes T4 «cluster differentiation 4» (CD4) ont été contrôlés à J0 et à J180.
RESULTATS: Les résultats ont montré une augmentation du nombre des CD4 entre J0 (299,64 ± 192) et J180 (409,15 ± 22,91) respectivement; soit une différence moyenne de 109,51 (p = 0,000). Deux décès ont été enregistrés. En les excluant, la différence en hausse pour les 31 patients restants passe à 117,04 ± 79,53. Elle est davantage significative (p = 0,000).
CONCLUSION: Les antituberculeux ont été administrés seuls chez des patients coinfectés par la tuberculose et le VIH non sévèrement immunodéprimés ou bénéficiant d’un bon état général. Il est observé une augmentation significative des CD4. Les ARV n’ont été introduits qu’à la guérison de la tuberculose.

Mots-clés: Tuberculose, VIH, Traitement antituberculeux, CD4.

Full Text:


No subscription journal articles available during site upgrade.



AJOL African Journals Online