PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Research Review of the Institute of African Studies

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Disaster Incidence and Management in Nigeria

Felix Olorunfemi

Abstract


Nigeria is a disaster-prone country where the frequency and intensity of both natural and human induced disasters have increased significantly in recent years. This is because previous disasters and the likelihood of potential ones were not factored into development programmes. Therefore, moves towards sustainable development and poverty reduction initiatives are threatened by disasters triggered by hazards of hydro-meteorological, geological and environmental origins, often amplified by human activities and technology. The vulnerability to hazards in Nigeria is determined by two variables: the vulnerability of the elements at risk contained within them and the hazards of their locations. The current low level of preparedness when juxtaposed with the predicted increase in environmental emergencies due to climate change and urbanization portends danger, because they might become obstacles to development. Using secondary data and in-depth analysis, this paper critically examines the challenge of disaster risk management in Nigeria. The findings reveal that there are technical and managerial flaws in disaster management in the country. A realistic approach to reduce the toll of disasters in Nigeria requires a more comprehensive approach that encompasses both pre-disaster risk reduction and post-disaster recovery. This should be framed by new policies and institutional arrangements that support effective action.

Résumé

Le Nigeria est un pays enclin aux catastrophes où la fréquence et l’intensité des catastrophes naturelles et humaines ont augmenté considérablement ces dernières années. Ce problème se pose, parce que les catastrophes antérieures ainsi que la possibilité d’autres désastres éventuels n'ont pas été tenus compte dans les programmes du développement. Par conséquent, les efforts envers le développement soutenable ainsi que les initiatives de la réduction de pauvreté sont menacés par ces catastrophes d'origines hydro météorologiques, géologiques et environnementales. Elles sont souvent amplifiées par des activités humaines et la technologie. Les risques que posent ces désastres au Nigeria sont en deux volets: D’abord, les éléments à risque liés au contenu des catastrophes et finalement, ceux qui sont liés à leurs emplacements. Le faible niveau de préparation contre les catastrophes qui arrivent d’une manière spontanée, juxtaposé aux urgences environnementales dû au changement climatique et à l’urbanisation est dangereux pour le pays. Cette réalité s’explique par le fait que ces désastres peuvent constituer des obstacles au développement. Par le biais des données secondaires et d’une analyse profonde, cet article fait une évaluation critique des défis de la gestion des risques liés aux catastrophes au Nigeria. Les conclusions révèlent qu'il y a des défauts techniques liés à la gestion des catastrophes dans le pays. Une approche plus réaliste est nécessaire pour réduire le taux des catastrophes au Nigeria. Cette conception exige des mesures plus complètes qui doivent être constituer d’une mesure pre-réductrice et post récupératrice des risques liés aux catastrophes. Ces mesures devraient être intégrées dans les nouvelles politiques et dans les arrangements institutionnels qui ont pour objectif d’appuyer les efforts envers le développement durable.




http://dx.doi.org/10.4314/rrias.v24i2.42711
AJOL African Journals Online