Isolement et identification de microorganismes indigènes de cacaoyères en côte d’ivoire et mise en évidence de leurs effets antagonistes vis-àvis de Phytophthora palmivora, agent de la pourriture brune des cabosses.

  • I Kebe
  • J Mpika
  • KF N’guessa
  • PK Hebbar
  • GS Samuels
  • S Ake

Abstract

En Côte d’Ivoire, avec des pertes de production qui avoisinent 60 % dans certaines régions, la lutte contre la pourriture brune des cabosses du cacaoyer est devenue une priorité. La stratégie préconisée par la recherche est le développement d’une méthode de lutte intégrée, peu onéreuse et compatible avec les préoccupations environnementales. L’une des approches privilégiées de cette stratégie est l’utilisation des antagonistes naturels de Phytophthora sp. Dans cette optique, la biodiversité a été explorée dans l’écosystème de la cacaoyère. Des champignons et des bactéries ont été isolés à partir des sols sous cacaoyères et des cabosses. L’action antagoniste des champignons sur P. palmivora a été évaluée in vitro ainsi que la sensibilité foliaire à P. palmivora sur des disques de feuilles de cacaoyers en présence des bactéries. Les résultats montrent qu’en culture mixte avec P. palmivora, des isolats de Trichoderma sp ont montré un effet fongistatique et fongicide. Une réduction significative des notes de sensibilité selon l’échelle de Blaha a été obtenue avec deux bactéries, appartenant au genre Bacillus. L’étude se poursuit avec l’évaluation de l’efficacité des antagonistes naturels de Phytophthora sp en milieu réel sur le cacaoyer.

In Côte d’Ivoire, yield losses due to Phytophthora sp. reach of about 60% in some cocoa growing areas; therefore, the control of cocoa black pod disease has become a priority. The management strategy is based on the
development of an integrated control method which is cost effective and environmentally sound. The emphasis has been put on the use of natural antagonists of Phytophthora sp. Thus, the microbial biodiversity in the cocoa ecosystem has been explored. Fungi and bacteria have been isolated from pods and soil in cocoa farms. The antagonistic effects of these micro-organisms on Phytophthora sp. have been assessed in vitro. In addition, the leaf susceptibility to P. palmivora was assessed on cocoa leaf disks in the presence of the bacteria. The results showed that in a mix culture with P. palmivora, some isolates of Trichoderma sp. showed fungicidal effects. Two bacteria belonging to the genus Bacillus significantly reduced cocoa leaf susceptibility to P. palmivora. The study will continue to assess the efficacy of the potentially effective micro-organisms in the field for the control of the black pod disease.

Mots clés : Cacaoyer ; pourriture brune ; Phytophthora ; Trichoderma ; antagonistes

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1812-0741