PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

West African Journal of Medicine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Primary malignant bone tumour in a tropical African University Teaching Hospital

AB Omololu, JO Ogunbiyi, SO Ogunlade, TO Alonge, A Adebisi, EE Akang

Abstract


Bone tumours are relatively rare tumours as compared with all other tumours. The relative frequency has not been well documented in this environment. The aim of the study was to define the frequency of primary malignant bone tumours in an African University teaching hospital in Ibadan.


The medical records of 114 patients with malignant bone tumours recorded in the Cancer Registry of the University College Hospital, Ibadan, Nigeria between January 1977 and December 2000 were reviewed retrospectively. Primary malignant bone tumours represented 0.53% of all the 21390 cancers seen in the teaching hospital in the period studied, with a male female ratio of 1.4:1.


About 45% of tumours occurred among patients<20 years of age. Osteogenic sarcoma was the most common primary malignant bone tumour while the mandible was the most commonly affected bone. In contrast to previous studies, Burkitt's lymphoma affected the mandible more commonly than the maxilla.


The relative frequency of primary malignant bone tumours is low in our environment as observed in other developing countries.

Keywords: Bone, Neoplasms, Malignant, Pathology.

Résumé


Les tumeurs d'os sont des tumeurs relativement rare en comparaison d'autres tumeurs. On n'a pas encore bien documenté sa fréquence relative dans cet environnement.


L'objet de cette étude était de définir la fréquence des tumeurs malignes primaire d'os dans un hospita1ier universitaire africain de 1'enseignement à Ibadan.


Les dossiers médicaux de 114 patients atteint de tumeurs malignes d'os enregistrés dans le Bureau du Cancer du Collège Hospitalier Universitaire à Ibadan au Nigeria entre janvier 1977 et décembre 2002 ont été rétrospectivement passés en revue.


Les tumeurs malignes primaires d'os constituaient 0,53% de tous les 21390 cas de cancers qui se sont présentés dans cet hôpital au moment de cette étude, avec la proportion mâle femme de 1,4 :1.


Environ 45% des tumeurs avaient eu lieu parmi les patients < de l'âge de 20 ans. Sarcome ostéogenèse était la tumeur maligne primaire d'os la plus fréquente tandis que l'os du mandibule était le plus concerné. Par contraste avec des études précédentes, la lymphome de Burkitt touche la mandibule plus fréquemment que le maxillaire.


La fréquence relative des tumeurs maligne primaire d'os est en baisse dans notre environnement par rapport à ce qu'on a remarqué dans les autre pays en développement.

West African Journal of Medicine Vol.21(4) 2002: 291-293



http://dx.doi.org/10.4314/wajm.v21i4.28001
AJOL African Journals Online