PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

West African Journal of Medicine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Identification of the forest strain of Onchocerca volvulus using the polymerase chain reaction technique

B Adewale, MA Mafe, JPO Oyerinde

Abstract


Annual mass treatment with ivermectin for 12 – 15 years in endemic communities is the control strategy adopted by the African Programme for Onchocerciasis Control (APOC) for the control of onchocerciasis in Nigeria. This long-term treatment necessitates the use of Polymerase Chain Reaction (PCR) for the proper identification of the Onchocerca species and strains in endemic areas and also for monitoring recrudescence of infection in areas where infection has been controlled. This study, which forms part of a larger study on transmission of onchocerciasis identifies the Onchocerca volvulus strain in Ondo state using the Polymerase Chain Reaction (PCR) technique.

Deoxyribonucleic acid (DNA) was extracted from the adult worm of Onchocerca parasite using the glass bead method of extraction. The repeated sequence family present in the genome of the parasite designated as 0-150bp was amplified by the polymerase chain reaction (PCR).

The amplified parasites produced significant products visible as bands in a 2% agarose gel stained with ethidium bromide. Hybridization of the PCR products with specific DNA probe identified the products as forest strain of Onchocerca volvulus. The epidemiological implication of this is that there would be more of the skin lesions and low blindness rate in the area.
Key words: Onchocerca volvulus, Identification, Polymerase chain reaction.
Résumé

Traitement du masse annuel avec lvermectin pour 12 - 15 ans des communautés endémiques est la stratégie de contrôle adoptée par le Programme Africain pour le Contrôl de l'onchocercose au Nigeria. Le traitement de longue durée rend nécessaire l'utilisation de Polymerase Réction en Chaine (PRC) pour une bonne identification des espèces d'onchocercose et entorse dans les zones endémiques et aussi pour la surveillance de la recrudescence de l'infection dans les régions où on avait controllé l'infection. Cette étude, qui fait partie d'une étude plus approfondie de la transmission d'onchocercose, identifie l'entorse volvulus onchocerca dans l'Etat d'Ondo avec l'utilisation de la méthode de la polymerase Réaction en Chaine (PRC).

Acide Deoxyribonucleigne (DNA) était arraché des vers adultes du parasite onchocerca avec l'utilisation de la méthode d'extraction du glass bead. L'ordre de famille présente répété dans le génome du parasite désigné comme 0 - 15 obp était amplifié par le polymerase réaction en chaine (PRC).

Les parasites amplifiés avaient constitué un produit important visible comme bands dans un 2% agarose gel entorse avec ethidium bromure. L'hybridation des produits de PCT avec la sonde DNA spécifique a identifié les produits comme l'entore foret de volvulus onchocerca de la forêt. L'implication épidémiologique de ceci est qu'il aura encore des lésions de la peau et le taux bas de la cécité dans la région.
West African Journal of Medicine Vol.24(1) 2005: 21-25



http://dx.doi.org/10.4314/wajm.v24i1.28157
AJOL African Journals Online