PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

West African Journal of Pharmacology and Drug Research

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Improved appetite of pregnant rats and increased birth weight and survival of their neonates following feeding with probiotic lactobacilli

EO Sazuwa, KC Anukam, RI Ozolua, G Reid

Abstract


Malnutrition and pathogenic colonization of the vagina are two major contributors to preterm labour, newborn survival and low birth weight babies. Hypothetically, the use of probiotics as food supplements might improve the appetite and health of the mother and their newborn babies. Sprague-Dawley albino rats were chosen as a model to test the above hypothesis. The rats were separated into two groups A and B each group comprising 10 rats. The rats in group A were the test rats and those in group B the control rats. Two probiotic strains, Lactobacillus rhaminosusGR-1 and Lactobacillus fermentumRC-14 were fed separately to the rats as supplement in drinking water for 30 days. The feed intake and bir weight of the newborns were measured. There was significant improvement in appetite for the lactobacilli fed rats with a mean feed weight of 16.81g compared with 13.16g feed weight for the control rats, P=0.006. The pups mortality rat for the control rats was 18% as opposed to 2.7% death rate for the newborns of the probiotic fed group. There was significant difference in birth weight between the 37 newborns whose mothers were fed probiotics (mean birth weight 6.5g) and the 38 newborns from the control group (mean birth weight 4.5g) at P=0.01. There was a two-log increase in total lactobacilli recovered from the stools of the probiotic fed rats. No adverse effects of the lactobacilli were noted in the rats. These findings support the nutritional benefits of probiotics in the tested rats.

Keywords: probiotics, Sprague-Dawley rats, appetite, birth weight, death rate

Résumé

La sous-alimentation et la colonization patogénique du vagin sont deux contributeurs majeurs au couchage prémature à la survivance du nouveau né, et à une baisse de poids à la naissance des bébés. Hypothétiquement, l\'emploie de suppléments alimentaires probiotiques pourrait améliorer l\'appetit et la santé des mères et leurs bébés. Les Sprague- Dawley rats albinos sont choisis comme modèles pour tester l\'hypothèse ci-dessus. Les rats étaient repartient en deux groupes: A et B; chaque groupe ayant chacun 10 rats. Les rats du groupe A sont ceux étudiés alors que ceux du groupe B sont les contrôles. Deux espèces probiotiques, le lactobacillus rhamnosus GR-1 et le Lactobacillus fermentumRC 14 ont été administé séparément comme supplément dans l\'eau potable aux rats étudiés pendant 30 jours. La ration et le poids à la naissance des chiots ont été mesuré. Une amélioration significative d\'appetit des rats dont le lactobacilli ont été administé est remarque avec 16.81gm moyen de poids en alimentation par rapport à 13.16g, P=0.006 moyen pour le groupe de contrôle. Le taux de mortalité des chiots du groupe de contrôle était de 18% par rapport à 2.2% pour le groupe nourri par la probiotique. Il y avait une différence significative dans le poids à la naissance entre les 37 nouveaux-nés dont les mères étaient nourries par la probiotiques (un moyen de 6.5g) et les 38 nouveaux-nés du groupe de contrôle (un moyen de 4.5g) a P=0.01. Il y avait un accroissement de deux-log dans la totalité du lactobacilli retrouvé dans les selles des rats nourris par la probiotique. Aucune contre indication du lactobacilli n\'a été observée chez les rats. Ces résultants sont compatibles avec les avantages nutritionels des probiotiques observés chex les rats étudies surtout pendant la période de la gestation, du point de vue du poids à la naissance et de la baisse du taux de mortalité de néonates.

Mots cles: probiotiques, les rats Sprague-Dawley, appetit, poids a la naissance, taux de mortalité

West African Journal of Pharmacology and Drug Research Vol. 20(1&2) 2005: 48-52




http://dx.doi.org/10.4314/wajpdr.v20i1.14746
AJOL African Journals Online