PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Contraintes d’adoption des technologies de gestion de la fertilite des sols en riziculture irriguee au Sud Togo

K Sanou, B.A Soule

Abstract


La baisse de fertilité des sols, l’une des principales contraintes du secteur agricole au Togo, sévit encore plus dans la riziculture irriguée où les terres sont exploitées chaque année sans jachère. Face à cette situation, diverses solutions comme les technologies de gestion de la fertilité des sols ont été proposées. Afin d’évaluer le taux d’adoption des technologies et les contraintes d’adoption, une étude a été réalisée dans les périmètres irrigués de la région Maritime auprès de 250 riziculteurs dans quatre villages. Les résultats de l’étude ont montré que les technologies comme l’apport d’engrais, (quatre sacs NPK 15-15- 15 et deux sacs d’Urée 46 %) et l’apport fractionné de l’urée en deux temps sont adoptées à plus de 60 % en raison du niveau de fertilité des sols et de leur pratique peu couteuse. Par contre, le placement profond d’urée et l’enfouissement de la paille du riz ont été moins adoptés avec un taux d’adoption inférieur à 15 %. Les raisons évoquées sont entre autres le coût élevé des technologies, le manque d’équipements, la pénibilité des activités et le manque d’informations.
Il ressort donc que les paquets de technologies vulgarisées sont parfois incomplètes et répondent peu aux conditions socioéconomiques des riziculteurs.

Mots clés : Niveau d’adoption, technologiques, fertilité des sols, riziculture irriguée, Sud Togo

English Abstract

Constraints to the adoption of soil fertility management technologies in irricated rice farming in the South Togo

The decline in soil fertility, one of the main constraints of the agricultural sector in Togo, is even more prevalent in irrigated rice farming where land is harvested every year without fallow.
These falling in soil fertility, the main constraints of the agricultural sector, are even more prevalent in irrigated rice farming where land is harvested each year without fallow. Faced with this situation, various solutions have been proposed, including technologies for the management of soil fertility. In order to determine the rate of adoption of technologies and contraints of adoption, a study was carried out in the irrigated perimeters of the Maritime region with 250 rice farmers in four villages. The results of the study showed that technologies such as fertilizer supply four bags NPK 15-15-15 and two bags urea 46 % and fractional intake of urea in two stages are adopted to more than 60 % in because of the level of soil fertility and their inexpensive practice. On the other hand, technologies such as the deep placement of urea and the burial of rice straw have been very little adopted, with an adoption rate of less than 15%. Reasons evoke are high technology costs, lack of equipment, hardship and lack of information.
It thus appears that the packages of popularized technologies are sometimes incomplete and answer little to the socio-economic conditions of rice farmers.

Keywords : Adoption level, technologies, soil fertility, irrigated rice farming, south Togo




AJOL African Journals Online