PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Diagnostic de fertilité du sol au Centre-Nord de la Côte d’Ivoire

D Soro, S Bakayoko, D Dao, T Trabi, P Angui, O Girardin

Abstract


La mise en valeur actuelle des sols, aussi bien par les petits paysans que par les grands fermiers, fait peu appel a l'utilisation d'engrais minéraux. La pratique de la jachère est très rare et les espèces et variétés ont parfois des places précises sur l'exploitation. Afin d'appréhender la logique de fertilité des sols chez le paysan, nous avons réalisé un diagnostic de sol en culture d'igname associée au mode de production. Les résultats montrent que Le niveau d'exploitation des sols de la zone a été modérément élevé (33 % < IR < 67 %). Dans ce système, la jachère est faiblement pratiquée dans les zones de Dabakala et Katiola, alors qu'à Bouaké et Béoumi, la pratique est chose courante. Le choix de la parcelle par le paysan est principalement guidé par la teneur en matière organique du sol. Les données chimiques obtenues confirment, en partie les observations des paysans, quant au statut organique et le niveau de fertilité du sol. La teneur en carbone du sol permet de distinguer deux groupes de sol bien que la différence ne soit pas significative (Duncan, p > F = 0,1236 ; α = 0,05). La partie sud de la zone (Sakassou et Béoumi) s'est distinguée des zones de Katiola, Bouaké et Dabakala.

Today land use by both small and big farmers do not make use mineral fertilizer. Fallow practice is rare, with plant species often occupying a specific place in the field. In order to determine farmer perception for soil fertility, we conducted a diagnostic survey of soil under yam production. Results show that the level of soil exploitation in the area was moderately (33 % < IR < 67 %). In this system, fallow techniques are weakly practiced in Dabakala and Katiola zones, whereas in Bouaké and Béoumi, the practice was more frequent. Organic matter content was found to be the driving force in the choice of his yam plot by the farmer. The chemical data confirmed, in part, farmer observations, as for the organic status and the level of soil fertility. Two groups of soils, based on carbon contents were distinguished, although differences were not significant (P > F= 0.1236, α = 0.05 ; Duncan multiple range test). South of the area (Sakassou and Béoumi) were different from Katiola, Bouaké and Dabakala areas.

Keywords: Diagnose, fertility, yam, organic matter, fallow, Côte d'Ivoire




AJOL African Journals Online