PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Dosage De Quelques Composantes Biochimiques Des Feuilles De Lippia multiflora (Verbenacee) a Deux Stades De Developpement Et Qualite Des Infusions, En Fonction De La Dose D’uree

F Kane, A Yao-Kouame, AA Konan, AKN N'guessan

Abstract


Les feuilles de Lippia multiflora (verbénacée) récoltées simultanément sur des plantes d’un mois et demi et des plantes d’un an, cultivées sur des parcelles ayant reçu différentes doses d’urée ont été analysées. Les résultats indiquent que les feuilles des jeunes plantes ont un taux d’humidité élevé que celles des plantes adultes, surtout quand elles sont séchées à l’ombre. Elles sont plus riches en protéines (12 - 13 % MS) et en sucres totaux (0,013 - 0,015 % MS) avec une infusion plus astringente, plus colorée et plus parfumée. Les feuilles des plantes adultes par contre sont riches en glucides (≈ 0,6 % MS), en cellulose (≈ 0,85 % MS), en cendre (12 - 15 % MS) avec un taux d’humidité assez bas. Leur infusion est moins astringente, claire et moins parfumée. L’analyse de ces résultats révèle que les feuilles prélevées au stade d’un mois et demi sont de meilleures qualités organoleptiques à cause de leur richesse en protéine, en sucre totaux et surtout l’astringence, l’amertume et le parfum de leur infusion qui sont des critères d’appréciation du thé. Cependant, ces dernières seront conservées moins longtemps du fait de leur taux d’humidité élevés favorable à la croissance microbienne. Par ailleurs, la dose d’urée n’a pas eu d’effet significatif sur la composition chimique des feuilles et des infusions.

The leaves of Lippia multiflora (verbenaceae) harvested at the same time on plants of one and a half month and the plants of one year cultivated on plots having accepted different doses of urea were analyzed. The results show that the leaves of the young plants have a well brought up rate of humidity that those of the adults plants, especially when they are dried in shade. They are richer in proteins (12 - 13 %) and in complete sugars (0.013 - 0.015 %) with a more astringent, more coloured and more sweet- scented infusion. The leaves of the adults plants are on the contrary rich in carbohydrates (0.6 %), in cellulose (0.85 %) and ash (12 - 15 %) with a low rate of humidity. Their infusion is less astringent, clear and less sweet- scented. The analysis of these results reveals that leaves taken at the stage of one and a half month are better quality because of their wealth in protein, in total sugar and especially the astringency, bitterness and the perfume of their infusion which are criteria of evaluation of tea. However, these last will be less kept for a long time because of to their hight humidity favourable to microbic growth. Moreover, the dose of urea did not have significant effect on the chemical composition of leaves and infusion.

Keywords: Lippia multiflora, leaves, brewing, biochemical components, urea




AJOL African Journals Online