INTRALESIONAL VERAPAMIL INJECTION IN TREATMENT OF PEYRONIE'S DISEASE. PRELIMINARY RESULTS

  • H Aboul-Ella Assiut University, Assiut, Egypt
  • AM El-Taher Assiut University, Assiut, Egypt
  • MA El-Akkad Assiut University, Assiut, Egypt
  • MA El-Sharkawy Assiut University, Assiut, Egypt

Abstract

Objective To evaluate the efficacy of intra-lesional verapamil injection in the treatment of Peyronie's disease. Patients and Methods Twenty-six patients with Peyronie's disease were divided into two groups: the verapamil treatment group (study group) including 13 patients and the saline group (control group) including another 13 patients. The patients' age ranged from 35 to 58 years with a mean age of 43.75 years. The patients in the study group were subjected to a weekly injection of 10 mg verapamil hydrochloride (5 mg / 2 ml) into the plaque for the duration of six weeks. At the same time, the patients in the control group received a weekly injection of normal saline into the plaque, also for the duration of six weeks. The patients' response to the injections was evaluated subjectively with respect to pain and sexual dysfunction and objectively with respect to the plaque volume and the degree of curvature. Results Following therapy, pain was improved in 8 of 9 patients (88.9) of the patients in the verapamil group, while in the control group it was stationary in 6 of 8 patients (75%) and had progressed in 2 of 8 patients (25%). Curvature was improved in 5 of 10 patients (50%) and remained unchanged in 5 of 10 patients (50%) of the study group, while no improvement could be recorded in any of the patients of the control group. Three of five patients (60%) of the study group reported an improvement in sexual function, while no improvement was reported in the control group. Conclusion Verapamil may be considered a safe, effective non-surgical remedy for the treatment of Peyronie's disease with an acceptable outcome in selected patients.

Injection Intra-Lésionnelle de Vérapamil dans le Traitement de la Maladie de Lapeyronie. Résultats Préliminaires Objectifs: Evaluer l'efficacité de l'injection intra-lésionnelle de Vérapamil dans le traitement de la maladie de Lapeyronie. Patients et Méthodes: Vingt six patients présentant la maladie de Lapeyronie ont été divisés en deux groupes: le groupe d'étude composé de 13 patients traités par la Vérapamil et le groupe contrôle composé de 13 patients traités par une solution saline. L'âge des patients variait entre 35 et 58 ans avec une moyenne de 43.75 ans. Les patients du groupe d'étude avaient bénéficié d'une injection hebdomadaire de 10mg de Chlorhydrate de Vérapamil (5mg/2ml) dans la plaque durant six semaines. Pendant ce temps les patients du groupe contrôle bénéficiaient d'une injection hebdomadaire de solution saline dans la plaque pour la même durée. L'évaluation de la réponse a été réalisée de façon subjective concernant la douleur et la dysfonction sexuelle et de façon objective concernant le volume de la plaque et le degré d'incurvation de la verge. Résultats: Au bout du traitement, la douleur était améliorée dans 88.9% (8/9 patients) dans le groupe d'étude tandis que dans le groupe contrôle la douleur était restée stationnaire dans 75% (6/8 patients), et même s'est aggravée dans 25% (5/10 patients). L'incurvation de la verge s'est améliorée dans 50% (5/10 patients) et est restée inchangée dans 50% (5/10 patients) au sein du groupe d'étude, tandis qu'aucune amélioration n'a été notée dans le groupe contrôle. Six pour cent (3/5 patients) du groupe d'étude ont noté une amélioration des performances sexuelles alors qu'aucune amélioration n'était perceptible dans le groupe contrôle. Conclusion: La Vérapamil peut être considérée comme un traitement non chirurgical sûr et efficace de la maladie de Lapeyronie avec des résultats acceptables chez des patients bien sélectionnés.

(Af J Urology: 2003 9(2): 53-58)
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1110-5704