PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Urology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Changing the Window of Shock Wave Application. How it improves the Results of ESWL for Renal Calculi

AM Abdel Moniem

Abstract


Objectives: The aim of this work is to study the impact of using multiple windows of shock wave application on the results of ESWL therapy for renal calculi.

Patients and Methods: Between January 1996 and October 2002, 676 patients with single pelvic stones ≤ 2.5 cm and either no or mild back pressure changes were treated by lithotripsy using the Dornier MPL 9000 with ultrasonic localization. Our patients were divided into two groups according to the total stone burden (<15 mm and 15 – 25 mm) Every group was divided into two subgroups: the first subgroup was treated by a single window of shock wave coupling and the second subgroup by changing the window of shock wave coupling every 500 SW from the posterior to the postero-lateral and to the lateral side of the patient. The results were recorded and statistically evaluated.

Results: For stones <15 mm we found no difference between the two subgroups regarding the total SW energy, number of sessions, pattern of disintegration and the complication and clearance rate. But the need for additional doses of analgesia was significantly decreased for the patients who were treated by multiple windows. For stones sized 15 - 25 mm, we found a statistically significant decrease in the total SW number, in the number of sessions and the need for additional doses of analgesia when multiple windows of coupling were adopted. Changing the window of coupling also resulted in a statistically significant improvement in the pattern of disintegration of the stones. The rate of complication, clearance and auxiliary measures was comparable in all subgroups.

Conclusion: Changing the window of SW application improves the pattern of disintegration, reduces the number of shock waves necessary for effective treatment, decreases the number of sessions and the need for additional doses of analgesia when ESWL is done for renal pelvic stones > 15 mm.

Changer la fenêtre d\'application de l\'onde de choc. Comment améliore-t-il les résultats d\'ESWL pour le traitement du calcul rénal?

Objectifs : Etudier l\'impact d\'utiliser de multiples fenêtres d\'application de l\'onde de choc sur les résultats d'ESWL pour le traitement du calcul rénal.

Patients et Méthodes: Entre janvier 1996 et octobre 2002, 676 patients présentant une lithiase pyélique unique ≤ 2,5 cm avec ou sans obstruction ont été traités par lithotripsie par le Dornier MPL 9000 avec repérage échographique. Nos patients ont été divisés en deux groupes d\'après la masse calculeuse totale (<15mm et 15-25mm). Chaque groupe a été divisé en deux sous-groupes d\'après le nombre de fenêtres de couplage de l\'unité thérapeutique (le premier sous-groupe a été traité par une seule fenêtre d\'onde de choc et le deuxième sous-groupe en changeant la fenêtre de couplage d\'onde de choc chaque 500 coups du postérieur au postéro-latéral et au côté latéral du patient). Les résultats ont été enregistrés et statistiquement évalués.

Résultats: Pour les lithiases <1.5 centimètre nous n\'avons trouvé aucune différence entre les deux sous-groupes considérant l\'énergie délivrée totale, le nombre de sessions, le modèle de desintégration et les complications et le taux de clairance. Mais le besoin pour des doses supplémentaires d\'analgésique a été diminué considérablement pour les patients qui ont été traités par les fenêtres multiples. Pour les lithiases de 1,5-2,5 cm, nous avons trouvé une baisse statistiquement significative du nombre de coups et l'énergie délivrée totale, du nombre de sessions et le besoin en doses supplémentaires d\'analgésique quand les fenêtres multiples d\'accouplement ont été adoptées. Nous avons trouvé une amélioration statistiquement significative dans le modèle de desintégration des lithiases quand la fenêtre d\'accouplement a été changée. Le taux de complications, de clairance et les mesures d\'auxiliaire étaient comparables dans tous les sous-groupes.

Conclusion: Changer la fenêtre d'application des ondes de choc améliore le modèle de desintégration avec un nombre d\'ondes de choc bas, baisse le nombre de sessions et le besoin en doses supplémentaires d\'analgésique quand ESWL est indiquée pour des lithiases pyéliques de plus de 1,5 cm.
African Journal of Urology Vol.10(4) 2004: 224-229




AJOL African Journals Online