The Effect of Mulberry Varieties on the Performance of Chul Thai 5 Silkworm Race

  • M. O. Ashiru

Abstract

An assessment of eight mulberry varieties namely, S54, S41, S36, S34, S30, S14, K2 and NG1 in Ibadan under the lowland rainforest ecological zone of Nigeria showed that within a period of fifteen months the lowest survival of 25.1% occurred in the S36 variety of mulberry while the highest survival of 86.9% was recorded for the S54 variety. The leaf yield/ha/annum/variety showed that varieties S14 and S30 are the most productive respectively. While S14 produced the highest wet leaf weight of 17,204.5 Kg., K2 produced the lowest of 11,131.7 Kg. The relationship in leaf yield for the eight mulberry varieties is as follows: S14>S30>NG1>S34>S54>S41>S36>K2. After feeding the mulberry varieties to the Chul Thai 5 silkworm race, the highest cocoon yield of 74 Kg per 100 Disease free layings (Dfl's) was recorded for S30. The level of Sodium (Na) in the leaves appear to be a critical factor in the observed cocoon yield of the silkworm because S30 with 0.02% Na produced highest cocoon yield compared with other varieties with 0.03% Na. Further research into sodium metabolism as it affects cocoon production by silkworms is essential. Since palm-fronds are easily accessible to peasant farmers, their use as an alternative for the construction of mountages for the worms will reduce the overhead costs for cocoon production to peasant farmers. However, cocoons produced shall be for domestic consumption qualitywise.
Keywords: mulberry, silkworm, cocoon
Résumé
Une évaluation de huit variétés de mûrier dont S54, S41, S36, S34, S30, S14, K2 et NG1 faite à Ibadan dans la zone écologique de forêt humide de basse altitude du Nigeria a prouvé, qu'au cours d'une période de quinze mois, la variété S36 a accusé la plus faible survie (25,1%) tandis que la variété S54 affichait la survie la plus élevée (86,9%). Le rendement annuel par ha en feuilles fraîches a montré que les variétés S14 et S30 étaient les plus productives respectivement. Au moment où la variété S14 avait le rendement annuel en feuilles fraîches le plus élevé (17.204,5 kg/ha), K2 affichait le rendement le plus bas (11.131,7 kg/ha). Le classement des rendements en feuilles fraîches pour les huit variétés de mûrier se présentait comme suit: S14>S30>NG1 > S34>S54>S41 > S36>K2. Après alimentation du ver à soie, race Chul Thai 5, sur les variétés de mûrier, le rendement en cocons le plus élevé (74kg par 100 femelles bien portantes) a été enregistré pour S30. La teneur en sodium (Na) dans des feuilles du mûrier semble être un facteur critique pour le rendement en cocons observé chez le ver à soie puisque la variété S30 avec une teneur de 0,02% Na a donné le rendement en cocons le plus élevé, comparée à d'autres variétés avec 0,03% Na. Des recherches plus poussées sur le métabolisme du sodium et ses effets sur la production de cocons par les vers à soie restent essentielles. Puisque les frondes de palmier sont facilement à la portée des paysans, leur utilisation comme une alternative dans les structures d'élevage du vers à soie vont réduire les frais généraux pour la production de cocons au niveau rural. Cependant étant donnée leur qualité, les cocons produits seront pour l'utilisation locale.
Mots-clés: mûrier, ver à soie, cocon

(Discovery and innovation: 14(1-2): 77-83)
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-079X