Evaluation de l’intensité territoriale de deux systèmes de cultures associées modérément fertilisées au Sud-Bénin

  • VN Adjahossou
  • BS Adjahossou
  • F Dovonou
  • DF Adjahossou
  • M Boko
Keywords: intensité territoriale, cultures associées, besoins alimentaires

Abstract

L’Afrique de l’Ouest demeure la région où l’accroissement de la production alimentaire est plus faible que la progression démographique avec une économie trop faible pour soutenir une agriculture moderne, consommatrice d’intrants et d’énergie. Ainsi, l’une des alternatives pourrait être une amélioration des systèmes de cultures multiples, encore en usage dans la région. Pour ce faire, deux expérimentations basées sur un apport d’engrais NPK (10-20-20) et 10 t de matière organique/ha, ont été conduites à Kpotomey au Bénin. L’une a associé l’arachide et trois variétés de maïs et l’autre a combiné le maïs, le manioc et le pois d’angole. L’objectif a été d’évaluer la productivité des différents systèmes de cultures étudiés par rapport à la superficie nécessaire pour satisfaire les besoins alimentaires. Les résultats montrent que l’intensité territoriale a varié de 2 831,4 m2 à 495,6 m2 pour les associations impliquant l’arachide et le maïs et de 25 000 m2 à 266,6 m2 pour celles basées sur le maïs, le manioc et le pois d’angole. Il est alors nécessaire de s’appuyer sur la minimisation de l’intensité territoriale afin de concilier au mieux la satisfaction des besoins alimentaires des populations et la préservation des terres arables qui constituent des ressources naturelles non extensibles. 


Mots clés : intensité territoriale, cultures associées, besoins alimentaires

Published
2014-05-16
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631