Effet variétal et du traitement fongicide sur la sévérité de la maladie des taches angulaires et le rendement du haricot commun (Phaseolus vulgaris L.) à l’Ouest-Cameroun

  • FJ Djeugap
  • MH Mefire
  • J Nguefack
  • M Ngueguim
  • DA Fontem
Keywords: Variétés, taches angulaires, sévérité, lutte intégrée (génétique et chimique), gain de rendement

Abstract

Au Cameroun, la maladie des taches angulaires (MTA) due à Phaeoisariopsis griseola constitue la contrainte pathologique majeure de la culture du haricot commun (Phaseolus vulgaris L.). Les pertes de rendements et les stratégies de lutte sont peu étudiées. L’objectif de cette étude est d’améliorer la production du haricot commun dans l’Ouest-Cameroun. A cet effet, 12 variétés ont été évaluées dans un dispositif expérimental en Split-Plot. Le stade de remplissage des gousses (R8) a été le plus sensible quelle que soit la variété. Les variétés volubiles ont été moins sensibles à la MTA que les variétés naines. Parmi les variétés volubiles, la variété exotique MEX 142, bien que sensible, a donné le rendement le plus élevé (2 517 kg.ha-1). Le fongicide manèbe a réduit significativement (P ˂ 0,05) la sévérité de la MTA (6,25%) quel que soit le port de la variété et son origine. Les gains de rendements dus au manèbe ont atteint 158%. L’étude montre que la variété exotique MEX 142 est tolérante à la MTA et que l’utilisation intégrée des variétés moins sensibles (PNG, PNN et TY 3396-12), des variétés fortement productives (MEX 142 et MAC 33) et du fongicide manèbe améliore la production du haricot commun.

Mots clés : Variétés, taches angulaires, sévérité, lutte intégrée (génétique et chimique), gain de rendement

Published
2014-11-17
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631