PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etat des lieux de la reproduction sexuée des ignames africaines Dioscorea cayenensisDioscorea rotundata cultivées au Bénin

M Yolou, I Anizehou, R Dossou-Yovo, A Akoegninnou, JD Zongo, J Zoundjihekpon

Abstract


Les ignames sont d’importantes plantes alimentaires à multiplication végétative dont l’amélioration et la création variétale dépendent, comme chez les végétaux, de la maîtrise de la biologie de la reproduction sexuée. L’état des lieux des cultivars florifères des ignames africaines Dioscorea cayenensis – D. rotundata a été  réalisé à Djidja et à Ouaké, deux communes productrices du Bénin par une approche participative, à travers des focus-groups, des enquêtes individuelles et des visites de champs. Ainsi, à Ouaké, vingt quatre (24) cultivars ont été recensés, dont dix-neuf (19), soit 79% florifères avec 74% de mâles, 21% de femelles et 5% sont monoïques. Le taux de fructification est d’environ 15 fruits par pied. A Djidja, vingt-six (26) cultivars sont recensés dont vingt-trois (23), soit 88% florifères avec 57% de femelle et 43% de mâle. Le taux de fructification à Djidja est élevé 102 fruits par pied en moyenne. Le taux de floraison femelle et le taux de  fructification sont beaucoup plus importants à Djidja qu’à Ouaké. Dans le but de l’amélioration et de la création variétale, le site de Djidja semble être plus propice à l’utilisation de la reproduction sexuée chez les ignames cultivées que celui de Ouaké.

Mots clés : Igname, floraison, fructification, Djidja, Ouaké.



http://dx.doi.org/10.4314/ijbcs.v9i2.14
AJOL African Journals Online