Effets des associations culturales sur la dynamique de population des principaux insectes ravageurs et la production en graines de Jatropha curcas L. au Sud-Bénin

  • Alexis ONZO
  • Moustapha Sabi Seidou
  • Nouhoun Zoumarou-Wallis
  • Benjamin Dossa Datinon
  • Manuele Tamo
Keywords: Biocarburant, pourghère, associations culturales, insectes ravageurs de jatropha, Denticera divisella, rendement de jatropha

Abstract

Jatropha curcas est l’une des cultures proposées actuellement pour la production de biocarburant, ce qui pourrait entraver les cultures vivrières. Il a alors été suggéré d’associer jatropha avec les cultures vivrières. L’effet des associations Jatropha+Maïs (JM), Jatropha+Niébé (JN), Jatropha+Manioc (JMc) et Jatropha seul (Js) a été évalué sur les populations des ravageurs de J. curcas en champ à Ouinhi au Sud-Est du Bénin. Les sept espèces d’insectes ravageurs recensées sont : Denticera divisella, Aulocophora africana, Calidea dregei, Lagria vilosa, Apion sp., Stomphastis thraustica et Clavigralla tomentosicollis dont les plus importantes sont : Apion sp., A. africana et D. divisella. Le niveau de population des ravageurs a varié suivant l’association et le stade phénologique de jatropha. Les pourcentages de feuilles attaquées sont de 56,0 ± 3%; 52,0 ± 3%; 47,0 ± 3% et 44,0 ± 3%, respectivement pour JM, JN, JMc et Js. Les rendements en graines de jatropha sont de 9,77 ± 1,57 g ; 9,40 ± 1,71 g ; 4,63 ± 1,34 g ; 2,25 ± 1,10 g par plant, respectivement pour Js, JM, JN et JMc. En général, l’association culturale a affecté négativement la productivité du jatropha notamment dans les associations Jatropha+Manioc et Jatropha+Niébé qu’il importe de déconseiller.

Mots clés: Biocarburant, pourghère, associations culturales, insectes ravageurs de jatropha, Denticera divisella, rendement de jatropha.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631