Effets d’amendements organiques et phosphatés sous zaï sur les propriétés chimiques et biologiques du sol et la qualité de la matière organique en zone soudano-sahélienne du Burkina Faso

  • Abdoulaye Dabre
  • Edmond Hien
  • Der Some
  • Jean Jacques Drevon
Keywords: Zaï, fumures organo-minérales, carbone, azote, respiration du sol.

Abstract

Le zaï est une pratique d’adaptation utilisée sur les sols dégradés souvent  encroutés (zipella) en Afrique sub-sahélienne pour pallier l’aridité climatique dans un contexte de changements globaux. L’objectif de cette étude est de proposer une pratique culturale adaptée à la restauration des zipella en mesurant les effets de
fumures organique et phosphatée sous zaï. Un essai conduit à Pougyango, au Nord du Burkina Faso a permis de tester 5 traitements comprenant ou non des apports organique et phosphaté sous zaï. Les paramètres mesurés portent sur le carbone, l’azote total, le pH, la respiration du sol et la qualité de matière organique du sol dans les poquets et dans les interpoquets. Les résultats montrent que le zaï améliore les teneurs en carbone (1,22% sous niébé ; 1,18% sous sorgho). Le niébé améliore significativement la teneur de l’azote (0,094% s contre 0,080% sous sorgho). Le dégagement de CO2 atteint de 9,25 g.kg-1 de sol dans le traitement sous zaï associant le fumier et le phosphate contre 2,06 g.kg-1 dans le témoin sous sorgho. Le carbone et l’azote du sol sont préférentiellement stockés dans les  fractions fines. Ainsi, la fraction 0-20 μm stocke 65,53 et 66,53% de l’azote du sol respectivement sous niébé et sous sorgho.

Mots clés : Zaï, fumures organo-minérales, carbone, azote, respiration du sol.
Published
2017-05-29
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631