PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Caractérisation phénotypique de 52 souches des Bacillus isolées à partir de racines fraîches de manioc cultivées en Côte d’Ivoire

Anne Marie Koua Abe, Justine Bomo Assanvo, Moussa Sanogo, Kouamé Mathias Koffi

Abstract


Dans la plupart des pays africains, le manioc constitue une source d’énergie accessible et beaucoup consommé frais ou sous forme de mets confectionnés. L’objectif de cette étude est de contribuer à l’amélioration de la qualité sanitaire des aliments de grande consommation comme le manioc en Côte d’Ivoire. Ainsi, 52 souches de Bacillus isolés à partir d’échantillons de manioc frais ont été caractérisées à l’aide des techniques combinées d’identification morphologiques et biochimiques. Sur la base des critères morphologiques et biochimiques, les souches suspectées ont été réparties en espèces de Bacillus cereus (55,8%), Bacillus brevis (17,3%), Bacillus subtilis (13,5%), Bacillus coagulans (9,6%) et Bacillus spp (3,8%). La prédominance de Bacillus cereus interpelle, car cette espèce est souvent impliquée dans les cas de toxiinfections alimentaires. Toutefois, les espèces comme Bacillus coagulans, Bacillus subtilis et Bacillus brevis offrent des prestations assez intéressantes: Bacillus subtilis représente un moyen de lutte biologique contre les maladies fongiques des plantes et est utilisé comme starter dans la production de plusieurs aliments condiments africains, Bacillus coagulans est un véritable probiotique, Bacillus brevis produit un antibiotique, la thyrothricine qui soulage les maux de gorge.

Mots clés: Identification, racines de manioc, Bacillus spp, toxi-Infection alimentaires.




AJOL African Journals Online