PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Extraction liquide-liquide de l’uranium et de quelques métaux restrictifs issus des jus uranifères de la République du Niger par l’acide di-2-éthylhexylphosphorique et l’oxyde de trioctylphosphine

Abdoul-Rachid Chaibou Yacouba, Salmana Laouli Ibrahim, Ousmaila Sanda Mamane, Moustapha Mohamed, Ibrahim Natatou

Abstract


Les sociétés uranifères du Niger utilisent l’Alamine 336 comme extractant. Toutefois, cet extractant se dégrade en amine primaire et secondaire entrainant une baisse du rendement d’extraction. L’objectif de ce travail est d’étudier l’extraction de l’uranium ainsi que certains métaux issus des jus uranifères par l’acide di-2-éthylhexylphosphorique (HDEHP) et l’oxyde de trioctylphosphine (TOPO). Après extraction, le dosage des métaux a été effectué par spectrométrie d’absorption atomique pour le vanadium et le molybdène. L’uranium et le zirconium ont été analysés par spectrophotométrie UV-visible. Les meilleurs résultats d’extraction avec E > 99% d’uranium dans divers acides minéraux aux pH ≤ 1 ont été obtenus avec les systèmes TOPO/toluène/HNO3 et HDEHP/toluène/HNO3. L’analyse du tracé log D respectivement en fonction du pH et du log [HDEHP] du système Uranium/HDEHP a montré la formation d’un complexe de type [UO2(DEHP)2]. La formation d’un complexe de type [UO2(NO3)2(TOPO)2] a été obtenue avec le système Uranium/TOPO. Le zirconium et le molybdène ont été extraits avec E > 50% pour tous les extractants. L’extraction du vanadium est efficace aux potentiels redox supérieurs à 800 mV. La faible formation de la 3ème phase lors de l’extraction et l’efficacité importante d’extraction de l’uranium font du HDEHP une alternative pour ces sociétés.

Mots clés : Jus uranifères, TOPO, HDEHP, complexe, potentiels redox.




AJOL African Journals Online