PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Contribution de la migration aux renforcements des capacités socioéconomiques des populations de Tahoua dans la pratique de la régénération naturelle assistée (RNA): Cas du village de Kolloma au Niger

Issoufou Baggnian, Laouali Abdou, Toudou Adam, Ali Mahamane

Abstract


La présente étude vise à analyser la contribution de la migration aux renforcements des capacités socioéconomiques des populations dans la pratique de la Régénération Naturelle Assistée (RNA) du village de Kolloma, région de Tahoua au Niger, dans un contexte de reverdissement. Pour mener à bien ce travail, trois types d’exploitation agricole ont été définis avec la population : (1) exploitation avec un seul migrant, (2) exploitation avec plus d’un migrant et (3) exploitation sans migrant sur la base d’un recensement systématique de la population. Ces données sont complétées par celles des données d’enquêtes de terrain avec un échantillon de 30 enquêtés par type d’exploitation et de mesure dendrométrique. Nos résultats montrent que la migration peut avoir deux effets sur la régénération naturelle assistée : (i) positif si l’effectif des membres de l’exploitation est importantes alors la surveillance des champs et l’affectation de près 3/5 du revenu dans les travaux champêtres (achat de fumier et sécurisation financière des membres du ménage les mettant à l’abri du besoin donc pas de coupe et vente de bois), et (ii) négatif si l’effectif des membres de l’exploitation est faible la migration devient une migration de subsistance avec pour conséquence la paupérisation des membres de l’exploitation qui sont obligé de coupé et vendre arbres et arbustes de leurs champs. Ainsi, plus les champs sont entretenus et surveiller, mieux la végétation spontanée prolifère. Dans le contexte sahélien cette stratégie de reconstitution du couvert végétal est à renforcée. 

Mots clés: Exploitation, migration, Régénération Naturelle Assistée (RNA), reverdissement, Tahoua, systématique.

English Title: Contribution of migration to the strengthening of the socio-economic capacities of the Tahoua people in the practice of Farmers Managed Natural Regeneration (FMNR): case of the village of Kolloma in Niger

The present study aims at analyzing the contribution of migration to the reinforcement of the socioeconomic capacities of the populations in the practice of the Farmers Managed Natural Regeneration (FMNR) of the village of Kolloma, region of Tahoua in Niger, in a context of regreening. To carry out this work, three types of farming have been defined with the population: (1) exploitation with a single migrant, (2) exploitation with more than one migrant and (3) exploitation without a migrant on the basis of a systematic census of the population. These data are supplemented by data from field surveys with a sample of 30 surveyed by type of operation and dendrometric measurement. Our results show that migration can have two effects on assisted natural regeneration: (i) positive if the number of members of the farm is important then the monitoring of the fields and the assignment of nearly 3/5 of the income in the field work (purchase of manure and financial security of the household members sheltering them from the need therefore no cutting and sale of wood), and (ii) negative if the number of members of the farm is low migration becomes a subsistence migration with the consequent impoverishment of members of the farm who are forced to cut and sell trees and shrubs from their fields. Thus, the more the fields are maintained and monitored, the better the spontaneous vegetation proliferates. In the Sahelian context this strategy of reconstitution of the vegetal cover is reinforced.

Keywords: Exploitation, migration, Farmer Managed Natural Regeneration (FMNR), regreening, Tahoua, systematic.




AJOL African Journals Online