PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Effet des facteurs de l'environnement sur les Fusarium pathogènes des plantes cultivées

Jacques S.B. Dossa, Euloge C. Togbe, Michaël Pernaci, Euloge K. Agbossou, Bonaventure C. Ahohuendo

Abstract


Les Fusarium pathogènes des plantes cultivées dont Fusarium oxysporum f. sp. elaeidis agent de la fusariose du palmier à huile, sont des espèces de champignons phytopathogènes rencontrées dans les sols cultivés aussi bien des régions tempérées que des régions tropicales. Ils s’attaquent aux cultures et engendrent des dégâts économiques conséquents. Cette synthèse fait le point des études menées sur les effets des facteurs de l'environnement sur le développement et le potentiel infectieux des espèces pathogènes du genre Fusarium. Les variables climatiques à savoir les précipitations, l’humidité du sol et de l’air, l’ensoleillement et la température sont autant de facteurs impactant le développement des Fusarium. La salinité de l’air et du sol agit de façon directe ou indirecte sur leur biologie et leur cycle de vie. A forte concentration, le chlorure de sodium stimule certaines espèces de Fusarium alors qu’il entraine une forte réduction de la densité d’autres espèces. De plus, la composition chimique, la communauté microbienne ainsi que le pH du sol modulent également leur développement. Enfin les éléments minéraux tels que le Fer, le Manganèse, le Zinc, le Calcium, le Potassium, le Sodium et le Magnésium peuvent induire des mécanismes de résistance chez les plantes en réponse aux attaques causées par les Fusarium. Cependant, il faut noter que les effets des facteurs climatiques peuvent être bénéfiques ou non en fonction des espèces. Il en est de même pour le pH, les communautés microbiennes, les éléments minéraux et les sels notamment le NaCl contenus dans les sols dont nous constatons que les effets diffèrent d’une espèce à l’autre. Ces résultats ne sont donc pas extrapolables au couple Fusarium oxysporum f. sp. elaeidis - palmier à huile. Par conséquent, la collecte des données pouvant permettre l’identification des différents facteurs agissant sur Fusarium oxysporum f. sp. elaeidis devient pertinente. De plus, ces connaissances contribueraient à optimiser les tests de screening pour la sélection du matériel tolérant et permettraient une meilleure gestion intégrée de la fusariose en plantation. 

Mots clés : Développement Fusarium, facteurs climatiques, composition sol, pH, salinité.

 

English Title: Effect of environmental factors on pathogenic Fusarium in crops

Fusarium pathogens from cultivated plants, including Fusarium oxysporum f. sp. elaeidis, agent of Fusarium wilt of oil palm, are species of phytopathogenic fungi found both in cultivated soils in temperate and tropical regions. They attack crops and cause significant economic damage. This review summarizes studies conducted on the effects of environmental factors on the development and infectious potential of these pathogenic Fusarium. Climate variables such as precipitation, soil and air humidity, sunlight and temperature are all factors that impact the development of Fusarium. The salinity of the air and soil acts directly or indirectly on their biology and life cycle. In high rate concentration, sodium chloride stimulates some Fusarium species whereas it causes a strong reduction in the density of other species. In addition, the chemical composition, microbial community and soil pH also modulate their development. Finally, mineral elements such as iron, manganese, zinc, calcium, potassium, sodium, and magnesium can induce resistance mechanisms in plants in response to attacks caused by Fusarium. This review shows that climatic factors act on the development of Fusarium. However, it should be noted that the effects of climatic factors may or may not be beneficial regarding the species. The same is true for pH, microbial communities, mineral elements and salts, mainly NaCl contained in soils, whose effects differ from one species to another. These results cannot therefore be extrapolated to Fusarium oxysporum f. sp. elaeidis - oil palm. Therefore, the collection of data that may allow the identification of the different factors acting on Fusarium oxysporum f. sp. elaeidis becomes relevant. Moreover, this knowledge would help to optimize screening tests for the selection of tolerant material and would allow better integrated management of fusariosis in plantations.

Keywords: Fusarium development, climatic factors, soil composition, pH, salinity.




AJOL African Journals Online