PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Mesure de l’ARN VIH-1 et du taux de lymphocytes TCD4 dans le suivi du traitement antirétroviral de patients infectés par le VIH en Côte d’Ivoire

Fatoumata Kone, Thomas d'Aquin Toni, Timothée Ouassa, Hervé Menan, Didier Ebegui, Karidiatou Diallo, Samuel Doukou, Jean Marie Masumbuko, Jeanne-d'Arc Assemien, Natalie Cartier, Eric Nerrienet, Gilles Raguin, Christine Rouzioux, Dagui Monnet

Abstract


Pour le suivi biologique du traitement antirétroviral, les recommandations nationales ivoiriennes préconisent la mesure de charge virale plasmatique ARN (CV) du VIH qui dans la pratique demeurait inaccessible jusqu’en 2013. A partir de 2014, la réalisation de ce paramètre a été offerte en routine grâce à l’appui financier d’UNITAID. L’objectif de l’étude était d’analyser la CV ARN VIH-1 et le taux de lymphocytes TCD4 (CD4) dans ce suivi. Ainsi, les patients infectés par le VIH sous antirétroviraux depuis au moins 6 mois ont bénéficié des mesures de CV et de CD4. Ont été inclus 8410 patients d’un âge médian de 41 ans (1- 91 ans), avec un sex-ratio de 0,46 et 91% sous première ligne d’antirétroviraux. Le taux médian de CD4 était de 399 cellules/µL (1-17185 /µL) et 80,3% des cas présentaient un taux de CD4>200 cellules/µL. La CV médiane était de 4,61 log10/mL (2,5-7,60 log10/mL) et la réplication virale était sous contrôle de l’organisme (< 3 log10/mL) dans 73,8% des cas. Il a été observé 50,1% de discordance immuno-virologique dont 44,5% de succès virologique malgré un échec immunologique (I-/V+) évitant un changement inutile de ligne thérapeutique et 5,6% de dépistage précoce d’échec virologique malgré un succès immunologique (I+/V-). Finalement, l’ARN VIH-1 permettait un meilleur suivi biologique du traitement antirétroviral et la dynamique de son évolution devrait être étudiée.

Mots clés: ARN VIH, numération des CD4, ARV, OPP-ERA, routine.

 

English Title: HIV-1 plasma RNA mesearment and lymphocytes TCD4 count in the monitoring of antiretroviral treatment of HIV infected patients in Côte d’Ivoire

Côte d'Ivoire national recommendations for biological monitoring of antiretroviral therapy (ART) include measurement of HIV RNA viral load (VL), but this assay remained inaccessible until 2013. Since 2014, VL was made routinely available with the financial support of UNITAID. The objective of the current study was to analyze the relevance of HIV1 RNA VL versus CD4 count (CD4 ) in this follow-up. Thus, people living with HIV (PLWH) receiving ART for at least 6 months had VL and CD4 measurements. A total number of 8410 patients were included with a median age of 41 years (1-91). Sex ratio was 0.46 and 91% of PLWH were on first-line treatment. Median CD4 count was 399 cells/μL (1-17185 /μL) and 80.3% of the patients had CD4 count higher than 200 cells/μL. The Median of VL was 4.61 log10/mL (2.5-7.60 log10/mL) and 73.8% of the cases had viral replication under control (<3 log10/mL). There were 50.1% cases of immuno-virological discordance of which 44.5% were virological success with immunological failure (I-/V+) avoiding an unnecessary change of therapeutic line and 5.6% of early screening of virological failure despite an immunological success (I+/V-). Finally, HIV-1 RNA allowed a better biological monitoring of antiretroviral therapy and its evolution must be monitored.

Keywords: HIV RNA, CD4 count, ART, OPP-ERA, routine.

 




AJOL African Journals Online